Glutton a vendu moins de balayeuses de rue électriques que prévu en 2019

Glutton Cleaning Machine espérait vendre 25 balayeuses électriques en 2019.
Glutton Cleaning Machine espérait vendre 25 balayeuses électriques en 2019. - © MAXIME ASSELBERGHS - BELGA

La balayeuse, le Glutton Zen, c'est le nouveau produit-phare de la PME andennaise, après le fameux aspirateur de rue. Glutton a investi près de 10 millions d'euros dans une nouvelle usine pour la fabriquer. Le pari est risqué. Et le processus de commercialisation très lent.

Glutton Cleaning Machine espérait vendre 25 balayeuses électriques en 2019. Mais à ce jour, seules une poignée de ville sont déjà équipées, dont Bruxelles et Woluwé-Saint-Pierre en Belgique, et La Haye au Pays-Bas.

Christian Lange, le patron de l'entreprise n'est pas surpris par ce lent démarrage. "Nous avons fait les premières démonstrations avec le Zen en 2018. Comme on travaille avec des villes, en septembre 2018, c’est déjà fort tard pour générer des budgets dans leurs investissements pour 2019. Donc, les ventes en 2019 ont été un peu plus faibles que prévu."

Mais pour l'entreprise andennaise, l'horloge tourne. Car il faut rembourser l'énorme investissement de la nouvelle usine. "Actuellement, le produit qui tourne bien, c’est l’aspirateur de rue. Mais celui-ci, seul, est trop juste pour payer l’investissement de l’usine. Il faut absolument qu’on vende des Zen et qu’ils contribuent à l’investissement (…) Nous sommes déterminés à réussir ; je pense que l’on va réussir ! D’ailleurs, on n’a pas le choix !"

L'objectif de Glutton Cleaning Machine, c'est de vendre 50 balayeuses électriques en 2020. A 150.000 euros pièce environ, cela ferait bondir le chiffre d'affaires de l'entreprise de 50%.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK