Gitans indésirables à Jumet

Illustration
Illustration - © Belga - Benoît Doppagne

Les gens du voyage installés à Jumet, près de Charleroi, depuis la mi-mai, ont été priés de quitter les lieux par le bourgmestre de Charleroi. Ce dernier, Eric Massin, a pris hier jeudi un arrêté d'expulsion en ce sens. Ils ont 48 heures pour plier bagages.

Un des administrateurs du Royal Club de Jumet s'est confié à La Nouvelle Gazette à qui il a déclaré que les gitans seraient responsables de nombreuses dégradations. Avec leurs caravanes, ils sont installés depuis la mi-mai sur le site du sentier de l’Epée à quelques mètres du terrain de football. Selon ce témoin, des goals et des panneaux publicitaires ont été arrachés, des sièges démontés et des déjections répandues un peu partout.

Le bourgmestre Eric Massin précise que ce camp s'est installé sans autorisation à Jumet. C’est après plusieurs entretiens avec les polices locale et administrative qu’il a pris cet arrêté d'expulsion. Il a ajouté que les gitans disposent d'un délai de 48 heures, à partir de la signification, pour quitter les lieux.

Belga, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK