Gilly: dernière chance pour "Le Rambulant" repeint par les jeunes du quartier

Une petite idée toute simple est pourtant en train de faire changer les choses : les jeunes ont été invités à dessiner et à réaliser des graffs sur les murs extérieurs. Et tout le monde est satisfait de l'initiative qui semble être la dernière chance pour l’immeuble menacé de destruction.

Jusqu’il y a peu en effet, le constat était catastrophique : il ne faisait plus bon vivre dans l’immeuble et la cité. A tel point que des patrouilles de sécurité avaient été envoyées pour surveiller les lieux l'année dernière. Une situation extrême dont ne voulaient plus les responsables de la Sambrienne.

Et ils ont pris le problème par un autre bout en lui trouvant une solution toute simple et peu couteuse : des fresques décorent désormais le rez-de -chaussée de l'immeuble et ce à la satisfaction générale.

Toutefois, et même si d'autres aménagements sont prévus qui amélioreront la convivialité générale de l'endroit, le président de la Sambrienne, Hicham Imane, prévient : "Si ces aménagements ne portent pas leurs fruits, nous envisagerons alors de détruire l'immeuble et d'en reconstruire un dans un environnement plus aéré."

En 2012, la société avait déjà décidé de démolir l'immeuble Apollo de Charleroi Nord qui, à l'inverse du Rambulant, n'avait pas bénéficié de travaux récents de rénovation.

Christine Borowiak, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK