Encore plusieurs barrages routiers de gilets jaunes, la E19 fermée par la police à Feluy

Barrage filtrant à Libramont
3 images
Barrage filtrant à Libramont - © RTBF

La mobilisation des gilets jaunes ne semble pas faiblir. Aux ronds-points, devant les dépôts de carburant, sur les nationales voire même les autoroutes, les gilets jaunes poursuivent leur mouvement.

Depuis une semaine, ils s'opposent au prix des carburants. Initialement, le mouvement était pacifiste, mais depuis plusieurs jours, les débordement se multiplient. 

Province de Hainaut

Depuis 19h, la E19 est fermée à titre préventif dans les deux sens entre Arquennes et Familleureux par la police, jusqu'à 2h du matin. La circulation y est à l'arrêt.

  • À Chimay

Un barrage filtrant a été installé sur la N99 à hauteur de Chimay.

  • À Hensies

Des gilets jaunes ont installé un barrage filtrant sur l’E19 Valenciennes/Mons, au poste-frontière d’Hensies avec barrages filtrants vers la Belgique.

  • À Charleroi

Depuis 17h, un barrage est en place sur le R9, au niveau du rond-point du Marsupilami, qui est complètement inaccessible aux automobilistes. Vers 21h, la police est intervenue pour disperser des casseurs qui tentaient de placer un barrage, et d'incendier des containers.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des casseurs s'étaient rassemblés au rond-point du Marsupilami, provoquant de nombreux troubles.


►►► Gilets jaunes: des pilleurs infiltrent le mouvement citoyen, selon la police


  • À Feluy

La bretelle de sortie vers Feluy, sur l'E19 dans le sens Mons-Bruxelles, a été fermée par la police de manière préventive une partie de la journée de samedi. En soirée, elle était rouverte à la circulation.

  • À Pommeroeul

Sur la N544 à Pommeroeul, blocage de trois stations-services.

Province de Liège 

Ce matin, on comptait des barrages en province de Liège, au rond point de l'aéroport de Bierset, mais ils sont à présent levés.

Cette nuit, des casseurs ont voulu intégrer les gilets jaunes qui faisaient le piquet. Ces derniers ont contacté la police qui a pu communiquer avec les casseurs et empêcher tout débordement. Une seule arrestation administrative est à signaler.

Du côté de la zone pétrolière de Wandres et Sclessin, une trentaines de gilets jaunes sont toujours présents, mais ils ne bloquent pas la circulation, simplement l'accès et la sortie des dépôts de carburants. Selon la police, l'ambiance est relativement bonne enfant, tout est calme.

  • À Herstal

Le barrage à Herstal sur la N671 a été levé vers 20h.

Dans le Luxembourg

  • À Libramont 

Toute la nuit, la circulation a été ralentie à hauteur de la sortie de l’E411 vers Bertrix ainsi que sur la Nationale 89. Un barrage filtrant est toujours en cours ce samedi midi.

Manon a 18 ans et était sur place en tant que gilet jaune: "Quand je vois mes parents qui se crèvent pour nous et qui, à la fin du mois, ne s'en sortent pas, je me dis que ce sera pire nous plus tard, les jeunes."

  • À Marche en Famenne

A Marche en Famenne, une dizaine de gilets jaune organisent un barrage filtrant au rond-point situé près du bâtiment du Wex. Un barrage qui produit quelques ralentissements.

  • À Aye

Sur la N4 Namur vers Arlon, la chaussée est bloquée à Aye par un barrage, qui devrait rester jusque lundi.

Province de Namur

Les "gilets jaunes" de Namur ont poursuivi samedi leur action de blocage devant le dépôt de Proxifuel à Wierde. Au nombre d'une vingtaine samedi, les manifestants namurois sont toujours une cinquantaine à se relayer pour continuer le contrôle des camions.

Ils ont aussi profité de la journée pour formaliser leurs revendications et préparer leurs futures opérations.  Les contestataires préparent leurs futures opérations. "Nous travaillons toujours sur le tract que nous voulons faire circuler dans la région", précise M. Jamain. "Nous prévoyons aussi de mener rapidement d'autres actions de blocage dans Namur et ses alentours, mais nous ne voulons pas encore en dire plus pour le moment."

Plusieurs dépôts resteront fermés ce week-end en Wallonie

Si certains dépôts de carburant ouvriront en journée, tous les dépôts wallons seront fermés la nuit. La Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco) justifie cette mesure par les situations dangereuses provoquées par les "gilets jaunes", qui manifestent contre l'augmentation des prix des carburants.

Total ne souhaite pour sa part plus communiquer au sujet de la situation autour de son dépôt de Feluy (Hainaut) "pour des raisons de sécurité".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK