Gilets jaunes et activistes du climat s'unissent pour dénoncer inégalités sociales et inaction climatique

Les gilets jaunes et activistes du climat se sont unis à l'occasion d'actions ponctuelles qui ont eu lieu au cours de la nuit et ce matin. Les actions ciblent des banques mais aussi le dépôt de carburant de Feluy, bloqué temporairement dimanche soir par une cinquantaine de gilets jaunes.

Ce matin, une action est toujours en cours devant une agence BNP Paribas près de la gare du Nord. Environ 150 activistes bloquent l'entrée de la banque. L'objectif ? Dénoncer les investissements des banques dans les énergies fossiles. Durant la nuit, 5000 stickers ont par ailleurs été collés sur plus de 250 distributeurs dans tout le pays. Le message y est clair : "Les banques financent la fin du monde et volent nos fins de mois. Agissons pour ne pas leur laisser le pouvoir".

Une militante s'explique : "On vise les banques parce que ce sont elles qui investissent dans les énergies fossiles et on est dans un mouvement où on responsabilise les citoyens. Il y a des choses à faire en tant que citoyen mais en ce qui concerne les énergies non-renouvelables, la plupart des investissements viennent des banques et c'est cela qu'on souhaite dénoncer".

Pour les gilets jaunes et les activistes de Act For Climate Justice, les responsables des changements climatiques et des inégalités sociales sont les mêmes. "Il y a une convergence, on veut une meilleure justice sociale et climatique", explique une militante. "Ca veut dire des blocages comme celui-ci (à Feluy) de la société Total. On sait très bien ce qu'il se passe avec Total, il y a des forages en Guyane qui dézinguent l'écosystème, il y a une hausse des prix à la pompe etc." 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK