Gilets jaunes: des dizaines de tags doivent être nettoyés à Couvin

Les lettres "GJ", en référence sans doute au mouvement des gilets jaunes, sont comprises dans la plupart des tags (illustration).
Les lettres "GJ", en référence sans doute au mouvement des gilets jaunes, sont comprises dans la plupart des tags (illustration). - © DAMIEN MEYER - AFP

Des dizaines de tags ont été réalisés sur des bâtiments publics et privés ainsi que sur des monuments, dans la nuit de vendredi à samedi à Couvin. Lundi, des ouvriers communaux ont entamé les premiers travaux de nettoyage, selon le bourgmestre Maurice Jennequin.

Ces tags réalisés à l'aide d'une peinture de couleur tirant vers le mauve ont notamment été constatés sur les portes de l'église, de l'Hôtel de Ville, d'une boucherie et d'un funérarium ainsi que sur de nombreux biens publics. Les lettres "GJ", en référence sans doute au mouvement des gilets jaunes, sont comprises dans la plupart des tags.

"Deux ouvriers communaux nettoient depuis ce lundi matin les tags. Ils en auront pour une semaine, au moins. On est occupé à faire les premiers tests. On va peut-être devoir mettre un homme ou deux en plus. Même s'il s'agit d'une peinture à l'eau, elle ne part pas si facilement car il y en a dans les aspérités. On va sans doute devoir utiliser le karcher mais cela risque de provoquer des dégâts. Pour certains, on va peut-être devoir laisser faire le temps pour que les tags s'atténuent. Je ne comprends pas ces actes. C'est démolir pour le plaisir", a indiqué le bourgmestre de Couvin Maurice Jennequin.

Une plainte a été déposée. Le(s) auteur(s) sont recherchés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK