Ghlin : Un nouveau hall entièrement fermé pour le Port Autonome du Centre et de l'Ouest (PACO)

Le Paco à Ghlin
Le Paco à Ghlin - © Julie Roisin

Le port autonome du Centre et de l'Ouest (PACO) a officialisé hier la fin des travaux d’un nouveau hall couvert et totalement fermé. C'est une première pour ce site qui apporte une plus haute valeur ajoutée. De nouveaux produits pourront être entreposés comme de la marchandise agroalimentaire puisqu'elle sera protégée de l'humidité et des intempéries.

Cela ouvre donc des portes à une nouvelle clientèle, ce qui ravit la société Deschieter, le principal concessionnaire de la darse Sud où se trouve ce nouveau hall de 4.800m2.  "Les ports fluviaux sont tous en compétition, c’est donc à nous, opérateurs, d’offrir le meilleur service pour les clients et leur donner envie de venir chez nous plutôt que chez les autres" avoue Michel Baume, le président du directoire de la société anonyme Deschieter.

Ces travaux ont duré un peu plus d'un an et ont coûté environ 2.500.000 euros. "C’est un investissement financé par la Région wallonne conséquent, mais nécessaire puisque le secteur fluvial est en pleine croissance", nous explique Jean Godin, le président du conseil d'administration du PACO "La voie d'eau est une alternative économique, mais aussi écologique très intéressante que beaucoup d'entreprises apprécient".

Actuellement, douze personnes travaillent sur le site de Ghlin, mais de nouveaux emplois pourraient être créés si ce secteur continue de se développer à ce rythme. En 2012, le trafic fluvial sur le canal du centre à augmenter de 106% et en dix ans, le transport de marchandises par voies navigables pour le Port Autonome du Centre et de l'Ouest est passé de 25.000 à 380.000 tonnes.

La volonté d'améliorer la zone portuaire de Ghlin est donc bien présente, d'autant plus que son emplacement est idéalement situé d’un point de vue stratégique. D'ici quelques années, cette plateforme deviendra trimodale étant donné qu'un projet d'accès à la voie ferrée est actuellement en cours. Camions, bateaux et trains pourront alors se rendre par voie directe sur le site d’entreposage.

Julie Roisin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK