Ghlin: les gens du voyage ont reçu un avis d'expulsion

Les gens du voyage installés sur le zoning d'une intercommunale à Ghlin ont reçu un avis d'expulsion par un huissier ce mercredi après-midi. "Je m'insurge par rapport à ce qui s'est passé sur le terrain de l'intercommunale IDEA à Ghlin, où des gens du voyage se sont récemment installés et où ils se sont raccordés à une canalisation d'eau de ville sans autorisation", a indiqué Nicolas Martin (PS), le bourgmestre de Mons, "avec la conséquence que certains riverains ont été privés d'eau lundi matin", a indiqué le bourgmestre de Mons, Nicolas Martin (PS). "Je trouve cela inacceptable."  

Un dialogue difficile

Dans un communiqué transmis mercredi, le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms a appelé "l'ensemble des communes à se lancer dans un processus d'organisation de l'accueil des gens du voyage, le processus permettant assurément de circonscrire ce type d'installations et de raccordements spontanés". "Depuis près de 20 ans, le Centre de Médiation aide aussi les autorités locales à envisager des solutions permettant un réel vivre-ensemble", ajoute-t-il.   

Le bourgmestre de Mons a réagi au communiqué qu'il a trouvé "partiel et partial" en soulignant que l'intercommunale IDEA a mis un terrain à disposition sur un zoning de l'entité montoise. "Il faut préciser qu'il y a, pour les communautés du voyage, des règles à respecter quand elles s'installent quelque part, notamment le fait de prendre contact avec les autorités locales et de fixer les modalités de leur présence, en termes de durée, de raccordements énergétiques. Dans le cas qui nous occupe, aucun contact n'a été pris. Ca se passe très bien avec certaines communautés de gens du voyage mais ici, ce n'est pas le cas. Je suis donc pour la plus grande fermeté. Le nécessaire a été fait, en concertation avec la direction d'IDEA, pour que le juge des référés soit saisi."  

Un huissier de justice a donc signifié un arrêté d'expulsion aux personnes présentes sur le site.   "Par ailleurs, la ville de Mons a identifié un terrain pour accueillir les gens du voyage", a précisé le bourgmestre. Le dossier a été transmis à la Région wallonne pour l'obtention d'un subside en vue d'équiper ce terrain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK