Gerpinnes : le collège communal a évoqué la tenue ou pas de la Sainte-Rolende

Gerpinnes : la Sainte-Rolende pourra-t-elle avoir lieu ?
3 images
Gerpinnes : la Sainte-Rolende pourra-t-elle avoir lieu ? - © Tous droits réservés

Depuis l’annonce de l’annulation de la Saint-Fiacre, l’événement qui ouvre la saison des Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse, tout le petit "grand monde" des marches se pose la question. La Sainte-Rolende aura-t-elle lieu, le week-end de Pentecôte ?

C’est sans doute la plus importante, la marche qui rassemble le plus de marcheurs. Traditionnellement les cassages du verre, cérémonies au cours desquelles les officiers prêtent serment, se tiennent le week-end de Pâques. Ces événements ont été annulés et un report a été proposé aux compagnies à l’ascension, juste avant la Pentecôte… Sait-on jamais.

Pessimiste mais avec un certain espoir…

Alors que la question est sur toutes les lèvres, Philippe Busine, bourgmestre de Gerpinnes, ne veut pas encore être affirmatif. "Nous sommes attentifs à tout ce que préconise le gouvernement. Actuellement, le confinement annoncé l’est jusqu’à la mi-avril". Mais sans le dire ni l’annoncer officiellement, il est pessimiste. "On annule des festivals, et les officiers diraient "serrez les rangs", c’est un peu paradoxal…". On sent que le bourgmestre livre une vérité qu’il ne veut pas dire. On le sent touché, comme tous les marcheurs à qui il faudra avouer, peut-être, à un moment, que la Sainte-Rolende n’aura pas lieu. Mais on ne le dit pas encore officiellement.

Un report de la Sainte-Rolende ?

Aujourd’hui, et pour la première fois, un collège communal s’est tenu virtuellement. Chacun chez soi ! Mais la question a évidemment été posée, de cette annulation ou d’un report de la Sainte-Rolende. Les comités organisateurs et les corps d’office de la Sainte-Rolende recevront un courrier les invitant à se tenir prêts, au cas où. Mais les alternatives ont aussi été évoquées : une procession exclusivement religieuse, sans les défilés militaires, lors de la Pentecôte ; une "transformation" de la Saint-Pierre des enfants, début septembre, en quelque chose de plus important ; le tour Sainte-Rolende des Marcheurs, qui traditionnellement referme la saison des marches, transformé pour l’occasion. La question a été abordée… Mais, rappelons-le, sans que la décision d’annulation ou de report des actuelles festivités ne soit prise !

Un mal pour tout un commerce

Cela peut paraître léger, le report ou l’organisation d’un événement folklorique ! Mais cela implique énormément de gens. Les acteurs de l’Horéca, d’abord ! Eux vont perdre énormément de l’absence des événements folkloriques. Dans le cas présent, ceux qui tournent à plein régime lors des marches folkloriques. Les restaurateurs, les cabaretiers, les forains.

Egalement évidemment ceux qui louent les costumes de marcheurs. Sans doute les costumes ne seront pas souillés ni à rapiécer mais pas non plus loués !

Difficile de faire dans l’urgence

Plusieurs comités ont demandé à être informés au plus vite. Dans certains villages, on a annulé les collectes en porte-à-porte qui permettent de participer à l’organisation des festivités. Les commandes de brasseurs, ça ne s’organise pas à la va-vite, les réservations de salles ou de traiteurs, ça ne se fait pas du jour au lendemain… Sans le dire, sans que ce soit officiel, chacun sent, sait que le Sainte-Rolende, cette année, c’est plus que compromis, mais on ne le dit pas encore.

Ce genre d’événement, de surcroît, nécessite la présence et l’organisation de forces de l’ordre. Locales, mais également du fédérales. "Actuellement, on n’est pas dans l’organisation d’événements folkloriques. Des événements tels que la Sainte-Rolende nécessitent de la préparation, de l'organisation, tant au niveau de la zone de police locale Germinalt que des renforts fédéraux" rappelle encore le bourgmestre. 

Mais on espère, sans le dire, on espère, sans y croire ou en y croyant vraiment, que tout cela sera derrière... on y croit pour y croire parce que c'est l'espoir de tous ces marcheurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK