Genappe: une nouvelle convention pour le stand de tir aux clays des Bruyères

Une convention de soutien entre la Région wallonne et le stand de tir des Bruyères, à Genappe, a été signée vendredi par les responsables du club et par le ministre des Sports, André Antoine. Un montant de 100 000 euros doit assurer le maintien des activités de ce tir au clays, qui est la seule structure en Belgique équipée d'une fosse olympique.
En contrepartie, le club de tir sera tenu de garantir un encadrement de qualité et l'accès gratuit aux sportifs de haut niveau et aux espoirs sportifs.

A l'occasion du renouvellement du permis du stand de tir en 2009, le ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry avait soumis la poursuite des activités à plusieurs conditions : l'isolation acoustique d'un des stands de tir, le placement de bâches pour récupérer les plombs, l'interdiction d'utiliser des munitions à plomb, sauf dans le cadre de compétitions et enfin la réalisation d'une étude d'orientation du sol. 
Une caution pour garantir le respect de ces conditions avait été fixée à 300 000 euros, puis ramenée à 170 000.
Le club disposant de 100 000 euros, les 100 000 euros apportés par la Wallonie permettront de constituer cette caution. 

La Wallonie financera aussi 75% des travaux à effectuer. La convention signée vendredi impose aussi la constitution d'un comité d'accompagnement où siégeront des riverains, et elle pourra être résiliée en cas de non respect des conditions urbanistiques et environnementales.

Christine Pinchart avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK