Gembloux: Ouverture d'un centre de recherche pour anticiper l'impact du réchauffement climatique sur l'agriculture

Comment les cultures agricoles vont-elles affronter les conditions climatiques dans 20, 50 ou même 100 ans ? Le froment ou l'orge qui poussent dans nos campagnes vont-ils survivre aux changements météorologiques annoncés? Pour répondre à ces questions, l'université de Liège a inauguré à Gembloux un tout nouveau centre de recherche unique en Belgique. Le bâtiment de 7400 m² a coûté 21 millions d'euros dont le quart a été financé par la Wallonie et un million par le FNRS.

Un écotron unique en Europe

Pour anticiper l'influence des changements climatiques sur les cultures, le laboratoire dispose de 6 unités dans lesquelles sont cultivées différentes variétés dans des conditions d'humidité, de vent et de luminosité totalement artificielles. L'objectif de simuler des variations climatiques plus marquées en contrôlant l'ensemble des paramètres. "Terra" est aussi une unité d'enseignement qui peut accueillir jusqu'à 200 chercheurs belges mais aussi étrangers.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK