Gel tardif au vignoble des Agaises : "En une nuit c’est 150.000 bouteilles" de Ruffus qui ont été perdues

Certains viticulteurs wallons ont commencé à constater les dégâts causés par les gelées du mois d’avril. Au domaine des Agaises (à Estinnes dans la province de Hainaut) où est produit le célèbre vin effervescent Ruffus, une bonne partie de la récolte sera perdue. Au moins la moitié des 30 hectares de vignes a été touchée par le gel.

Raymond Leroy, le propriétaire du Domaine des Agaises, évalue les dégâts causés par le gel : "On a refait un comptage de tout le vignoble : avant il y avait entre 12 et 15 grappes par pied de vigne, maintenant n’ont a qu’une moyenne de 3 à 3,5 grappes".

Les 300.000 pieds de chardonnay, de pinot noir et de pinot meunier ont été "brûlés" lors de cette période de gel tardif début avril. Le domaine possède pourtant 3 petites éoliennes brassant l’air froid, et qui ont prouvé leur efficacité par le passé. Mais ici, il a suffi d’une nuit pour tout ravager : "C’était la nuit où il a un petit peu neigé, cela a été catastrophique. En une nuit c’est 150.000 bouteilles qui ont été cassées !"


►►► À lire aussi : Le réchauffement climatique est-il responsable du gel tardif des cultures ?


Cela représente 50% de la production qui aurait dû être vendue en 2023. "On devra rationner. Ceux qui ont obtenu 36 bouteilles les autres années, ne pourront en recevoir que 18", prévient le viticulteur.

Voilà qui n’arrangera pas les amateurs de ces bulles méthode champenoise.

2 images
Le Domaine des Agaises. © Christine Borowiak
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK