Geer: quatre chevreuils tués ce matin sur la Nationale 615

Quatre chevreuils sont morts très tôt ce matin entre Geer et Berloz, percutés par un ou plusieurs véhicules.
3 images
Quatre chevreuils sont morts très tôt ce matin entre Geer et Berloz, percutés par un ou plusieurs véhicules. - © RTBF Marc Mélon

Les faits se sont produits ce matin, très tôt sur la nationale 615, entre Berloz et Geer. Une chevrette qui allait mettre bas et un brocard sont morts après avoir été percutés par un ou plusieurs véhicules.

Emotion partagée

Yvan Paquay, chasseur, s'est arrêté ce matin le long de la voie rapide pour constater les dégâts. "C'est évidemment un sentiment de tristesse pour cette mère qui allait donner naissance à deux chevreuils et pour ce magnifique brocard que l'on a retrouvé cent mètres plus loin avec Jacques Dewulf, un ami chasseur. Malheureusement, c'est un phénomène récurrent. Très tôt le matin et tard le soir, le gibier quitte les bois pour s'alimenter. Le reste de la journée, il se cache. Lorsqu'un automobiliste approche un bois, nous ne pouvons que l'inviter à la vigilance, à la plus grande prudence. Le brocard est un animal de plaine et se cache dans les bordures des bois". 

Ce fait divers a marqué bon nombre d'automobilistes qui empruntent la "transhesbignonne". Une jeune automobiliste, émue par la situation, témoigne: "Nous voyons tous les jours les chevreuils. Pour les enfants comme pour nous, c'est une source de plaisirs. Régulièrement, nous observons leurs comportements avec des jumelles. Le spectacle est très beau lorsque ces animaux évoluent dans nos plaines hesbignonnes. Evidemment, le fait d'apprendre qu'une naissance était proche me rend plus triste encore". Les animaux ont été emportés par les chasseurs.

Des panneaux pour signaler la présence du gibier

Chaque jour, des centaines de véhicules empruntent cette nationale souvent à vive allure d'ailleurs. Il serait peut-être opportun que le Service Public de Wallonie place des panneaux annonçant la présence de gibier à cet endroit.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK