Geer: des élèves de Saint-Joseph mettent sur pied un journal télévisé

Geer: des élèves de Saint-Joseph mettent sur pied un journal télévisé
Geer: des élèves de Saint-Joseph mettent sur pied un journal télévisé - © RTBF

L’école spécialisée Saint-Joseph de Geer en Hesbaye est l’une des lauréates du dernier appel à projets "école numérique" de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce programme est destiné à financer des projets éducatifs faisant appel aux technologies de l’information et de la communication. Plusieurs classes d’élèves de 9 à 12 ans ont ainsi imaginé et mis sur pied un journal télévisé baptisé "TévéGeer". Le second enregistrement a lieu ce mardi 25 février.

Après "cyberécole" en 1999 et "cyberclasse" en 2005, le plan "école numérique" a fait son entrée depuis 3 ans. Ce troisième plan TIC vise à augmenter l’utilisation des technologies de l’information et de la communication au sein de la classe. Les instituteurs sont par exemple encouragés à illustrer le cours avec un tableau interactif, ou encore à faire des recherches sur le net. Ces usages ponctuels sont souvent impossible, les équipements technologiques des écoles étant bien souvent insuffisants, comme le démontre une enquête de l’Agence Wallonne des Télécommunications (AWT). Pour combler ce manque, la Fédération Wallonie-Bruxelles a lancé un deuxième appel à projets pour "école numérique". Les 72 écoles sélectionnées (tous niveaux d’enseignement confondus) reçoivent ainsi des subsides pour mettre sur pied leur projet pédagogique.

L’une d’entre elles est l’école spécialisée Saint-Joseph de Geer, en Hesbaye. A l’aide de leurs enseignants, deux classes d’élèves ont imaginé et mis sur pied un journal télévisé baptisé "TévéGeer". Tous les mois, 17 enfants de 9 à 12 ans réalisent un journal d’environ 15 minutes. Jean Huberlant ou "Monsieur Jean", l’un des trois instituteurs en charge du projet, explique: "La musique du générique a été réalisée par les enfants, tout ce qui est visuel également. Je me charge des montages vidéo car c’est un peu plus compliqué, mais chaque enfant se sent très impliqué dans ce qu’il fait ".

Chaque journal se construit de la même façon: une personnalité est invitée sur le plateau et trois reportages sont diffusés. Un concerne systématiquement un métier de l’école secondaire spécialisée Saint-Joseph, comme la section menuiserie. Les autres sujets sont généralement réalisés en Province de Liège: "Quand on part en reportage, 4 ou 5 enfants accompagnent l’enseignant. C’est un moment assez privilégié, donc ils doivent tous y passer". L’objectif est donc de changer de rôle pour chaque journal. Les élèves porteront la casquette de présentateur, de caméraman, de preneur de son, mais quelques préférences se dessinent déjà. Pour Romain, c’est présentateur; Tristan, lui, aime filmer et Coralie quant à elle, préfère s’occuper des interviews. En janvier, l’invité était Adrien François, réalisateur du court-métrage "Sacré Charlemagne". Pour un reportage sur le même sujet, les enfants ont rencontré Sébastien Cauet, Jean-Pierre Castaldi ou encore Michel Galabru. "Quand on a interviewé Michel Galabru, c’était notre toute première interview, l’élève qui l’a réalisée était un peu stressé mais on peut être fier d’eux car ils ont super bien fait ça", déclare Jean Huberlant.

Pour ériger ce projet, l’école a reçu un subside de 13 000 euros. Cet argent a notamment servi à l’achat du matériel de tournage, des casquettes et badges de chaque reporter en herbe et des éclairages du plateau. Ce plateau a d’ailleurs été créé de toutes pièces par les enfants et d’autres classes de travaux manuels: "Ils ont découpé à la scie sauteuse, ils ont peint, on a ensuite installé les spots et les lumières, mais tout a été fait avec les élèves". Ce projet concerne donc toute l’école: "C’est bien un projet d’école, même les autres classes peuvent apporter un sujet".

Le projet rencontre d’ores et déjà un grand succès, comme l’explique Jean Huberlant: "Ça marche super bien, les enfants évoluent très bien. Je n’ai jamais vu une telle motivation pour un projet! Je pense que l’équipe et moi pouvons être très satisfaits". Cinq autres journaux seront à découvrir jusque juin. Le prochain se tourne ce mardi 25 février. En attendant, rendez-vous sur www.geerhannutpourreussir.be pour visionner le journal de janvier.

 

Margaux Leroy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK