Gaurain-Ramecroix: une aire pour réduire les angles morts des poids lourds

Cette première aire wallonne implantée sur le site de la CCB servira aux camionneurs se rendant à l'entreprise où circulent environ 1000 poids lourds par jour.
Cette première aire wallonne implantée sur le site de la CCB servira aux camionneurs se rendant à l'entreprise où circulent environ 1000 poids lourds par jour. - © Laurent Dupuis

La première aire de réglage des rétroviseurs de poids lourds en Wallonie a été inaugurée ce lundi sur le site de la Compagnie des ciments belges (CCB) à Gaurain-Ramecroix, dans l’entité de Tournai. Le but : s’attaquer à la problématique de l’angle mort, source d’accidents.

En Belgique, chaque année, une quarantaine de cyclistes, cyclomotoristes ou motards perdent sont blessés ou tués dans un accident dû à l’angle mort. Le nombre d’accidents avec d’autres véhicules motorisés est également important.

Ce projet d’aire de réglage des rétroviseurs de poids lourds est mis sur pied un an après la signature de la charte Carrières et transports entre la Fédération des industries extractives et chaufournières (Fediex), et l’Union professionnelle du transport et de la logistique (UPTR).

Cette première aire wallonne implantée sur un site privé, celui de la CCB, servira aux camionneurs se rendant à l'entreprise où circulent environ 1000 poids lourds par jour. La CCB s’attaque ainsi activement à la problématique de la sécurité routière.

Le secrétaire général de l’UPTR, Michaël Reul, félicite l’initiative. Cette aire est importante car le camionneur peut difficilement régler lui-même ses rétroviseurs sur une quelconque aire d’autoroute. "Il a besoin d’un visuel et d’une aire avec quatre numéros au sol qui lui permettent de régler ses rétroviseurs pour réduire les angles morts. C’est aussi simple que cela, et il n’y a pas de raison de s’en priver."

Michaël Reul souhaite que ces aires se multiplient en Belgique, également sur le domaine public.

Dans cette matière où s’imbriquent le fédéral et les régions, le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR), présent lors de l’inauguration ce lundi, a bien entendu le message. "Nous voulons généraliser ce type d’aires car elles sont standardisées. Je vais suggérer aux ministres régionaux de songer à quelques endroits où cela pourrait se faire. Nous voyons souvent des camions à l’arrêt sur des aires d’autoroutes pendant leur temps de repos obligatoire. Ils pourraient utiliser ces moments-là pour régler leurs rétroviseurs. Cela prend cinq minutes et cela peut sauver des vies."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK