Gaspillage d'eau: la Ville de Bruxelles teste une solution informatique sur ses bâtiments publics

La fontaine du Mannekenpis est équipée du système Shayp qui détecte les fuites d'eau
4 images
La fontaine du Mannekenpis est équipée du système Shayp qui détecte les fuites d'eau - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La Ville de Bruxelles part à la chasse au gaspillage d'eau. Depuis peu, elle a lancé un projet pilote, en collaboration avec une start up, "Shayp". Celle-ci est en train de placer des boîtiers sur les compteurs d'eau de plusieurs bâtiments publics. Ces appareils alertent la Ville de Bruxelles en cas de fuite d'eau. 

Quelle quantité perdue et quel impact sur la facture 

Les toilettes publiques de Place Saint-Catherine sont équipés du système. Grégoire de Hemptinne, de la start up Shayp nous explique "il est là, sous cette taque d’égout, fixé sur le compteur d'eau". Ce petit appareil ressemble à une commande de voiture téléguidée.  
Il se place donc directement sur le compteur d'eau et envoie tout un tas d'informations: "C'est en lisant le compteur que l'on peut déceler une fuite d'eau, on peut même dire exactement quelle est la quantité d'eau qui est perdue mais aussi quel est l'impact sur la facture".

Une chasse d'eau qui fuit, un robinet qui goutte 

Une facture qui peut souvent très vite s'envoler. Grégoire de Hemptinne donne quelques chiffres: "on n'est pas toujours conscient de ce qu'une fuite représente. Avec un robinet qui coule en goutte à goutte, on est plus ou moins à 4 litres par heure. Cela veut dire un impact sur la facture de 115 euros par an. Donc sur la facture globale de l'année, ça fait tout de suite un choc. Autre exemple; une fuite de la chasse d'eau: 25 litres par heure". 

Impossible de surveiller tous les bâtiments publics 

Alors à l'échelle d'une commune, qui gère un grand parc immobilier, cela donne le tournis. 350 bâtiments publics pour la Ville de Bruxelles. Régis Callens de la cellule énergie de la ville de Bruxelles détaille: "Surveiller l'ensemble des compteurs, c'est juste impossible. Je crois que l'on en a 350 ou 400, parce que l'on a parfois plusieurs compteurs sur un même site. Chaque gestionnaire du bâtiment devrait le faire mais les gestionnaires de bâtiment change année après année. Donc on a essayé d'automatiser ça pour pouvoir implanter des alarmes qui sonneront quand il y aura un problème". 

Jusqu'ici deux fuites ont déjà été décelées sur quarante bâtiments ou fontaines déjà équipés. Parmi eux, la fontaine du Manneken Pis. Quarante autres bâtiments sont sur la liste. La start up travaille aussi avec d'autres villes, comme Liège.

Bruxelles et ses fuites d'eau, le billet d'Aline Wavreille

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK