Gare de Marchienne-au-Pont: plus de voyageurs et moins de services

Illustration
Illustration - © rtbf.be - Daniel Barbieux

Depuis l'entrée en vigueur, le 15 décembre 2014, du nouveau plan de transport de la SNCB, tous les trains vers ou en provenance de Bruxelles s'arrêtent à Marchienne-au-Pont. Ce qui n’était le cas que pour un train sur deux auparavant. Et cependant, le guichet et la salle d’attente de la gare sont fermés tous les après-midis.

Des trains qui s’arrêtent tous à Marchienne-au-Pont, ça veut dire plus de trains pour les navetteurs.

Mais, dans le même temps, la SNCB a décidé de fermer le guichet et la salle d'attente de la gare tous les après-midis.

Une décision que dénonce la CGSP Cheminot qui a déposé un préavis de grève pour réclamer le maintien de services de qualité pour les voyageurs et pour garantir la sécurité des accompagnateurs. Car, pour le syndicat, cette situation peut mettre en danger les accompagnateurs qui se retrouvent esseulés lorsqu'ils arrivent à la gare.

Pour Vincent Pestiau, le secrétaire régional du syndicat CGSP Cheminot, il n’y a pas photo : " La justification de la SNCB, ce sont les économies. On supprime une prestation donc c’est du personnel en moins. Et on veut rentabiliser le plus possible les distributeurs automatiques de billets. Le fait qu’on ferme les guichets entraîne une augmentation des transactions commerciales à bord des trains et pas en dehors des trains. A la fin de l’année 2014, il y a eu plusieurs agressions avec armes à feu sur la ligne 112 qui dessert la gare de Marchienne-au-Pont. Nous nous rendons compte que les accompagnateurs de train sont des cibles faciles sur le terrain car ils se retrouvent tous seuls et transportent une certaine somme d’argent due à la vente des billets dans les wagons. "

Une réunion avec la direction de la SNCB est prévue ce lundi après-midi

Cédric Loriaux, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK