Garder ses pneus hiver pour l'été: une fausse bonne idée

Pneus hiver et pneus été n'ont pas la même texture
2 images
Pneus hiver et pneus été n'ont pas la même texture - © S. Vandreck

Les températures remontent, la neige et le verglas semblent s'éloigner. Vous êtes donc nombreux à prendre rendez-vous au garage pour troquer vos pneus hiver contre des pneus été. Mais y a-t-il vraiment une énorme différence entre ces deux types de pneus ? Pour le savoir, nous nous sommes rendus au Centre de Technologie Avancée (CTA) de l’Athénée provincial de Leuze-en-Hainaut. On y forme les futurs spécialistes de l’automobile.

Philippe Duez, son coordinateur se saisit d’un pneu hiver: "Vous voyez, au niveau de la bande roulement, la gomme est beaucoup plus tendre. On va aussi retrouver des nervures principales avec des petites stries qui permettent une bonne adhérence". Un pneu qui va donc s’user plus vite quand les températures remontent, au contraire du pneu été, plus dur: "Là on va parler d’un pneu ''lisse'', avec des grosses nervures principales pour mieux évacuer l’eau".

Pneus "toutes saisons'': une vraie solution ?

Rouler toute l’année avec des pneus hiver? Une fausse bonne idée pour le portefeuille donc, mais aussi pour la sécurité: "Le pneu hiver n’est pas prévu pour évacuer de grandes quantités d’eau, mais plutôt pour avoir une très bonne adhérence à basse vitesse, quel que soit le revêtement", poursuit le spécialiste. Bonjour les risques d’aquaplanage! Certains fabricants indiquent aussi que le freinage est plus court, au-dessus de 7°, par toutes les conditions, avec des pneus été. Changer de pneus deux fois par an, cela a évidemment un coût : l’investissement dans les pneus, la main-d’œuvre, les frais d’entreposage éventuels.

"Les pneus ''toutes saisons'' peuvent constituer un bon compromis, c’est l’idéal si on n’a pas des climats extrêmes". Il est vrai qu’à la fin de cet hiver peu rigoureux, beaucoup se demandent si ça valait vraiment la peine de faire poser des pneus hiver. Mais rappelons que si les pneus hiver ne sont pas obligatoires en Belgique, ils le sont pour circuler dans certains pays. Autre revers des pneus ''toutes saisons'': ils entraînent une consommation plus importante que les pneus été. A méditer quand on fait beaucoup de kilomètres…

A l’abri de la chaleur et du soleil

Changer de pneus au printemps et en automne, cela reste donc une solution pour laquelle optent beaucoup d’automobilistes, rassurés d’avoir une meilleure adhérence sur la neige ou le verglas. Un confort et une sécurité qui, on l’a dit, sont un petit luxe pour certains. Le luxe, c’est aussi d’entreposer ses pneus chez le garagiste : pas besoin de les transporter, de les soulever, de chercher un endroit où les stocker.

Un service qui peut s’élever à plusieurs dizaines d’euros. Pourtant, il est tout à fait possible de conserver ses pneus chez soi, à condition de faire attention à deux choses: la température et l’ensoleillement.

"Si le pneu est stocké dans un endroit chaud pendant une longue période, il peut y avoir une évaporation de produits qui entrent dans la composition du pneu et pourraient provoquer des craquelures, explique Philippe Duez. Le pneu peut aussi se dégrader plus rapidement sous l’action des ultraviolets". Le meilleur endroit où les stocker est donc dans un abri, un garage, une cave, si possible en les couvrant pour les protéger de la lumière.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK