Galler sous pavillon Qatari, Godiva chez les Turcs: petit aperçu de ces fleurons alimentaires belges passés à l'étranger

Depuis ce 5 novembre 2018, les Qataris sont officiellement actionnaires uniques de Galler, un des fleurons du chocolat belge. Un domaine qui a connu de nombreux autres passages sous pavillon étranger, comme Côte d'Or, devenu suisse dans les années '80 avec la prise de contrôle de Jacobs Suchard, avant d'être intégré par Philipp Morris dans Kraft foods, devenu "Mondelez International".

Un géant qui possède aussi désormais le groupe LU, qui a repris les biscuits De Beukelaer.

Idem pour les pralines Godiva, rachetées dès 1966 par le groupe américain Campbell Soup Company, qui les ont revendues fin 2007 au groupe turc Ülker.

Mais d'autres marques emblématiques belges ne sont plus contrôlées par notre pays.

Stassen, la célèbre cidrerie d'Aubel, après avoir été rachetée par les anglais de Bulmers, est désormais propriété (tout commes les bières Alken-Maes) du géant brassicole hollandais Heineken. L'ancien patron Philippe Stassen a par contre fondé la société Néobulles... qui a racheté la cidrerie Ruwet à Thimister.

Le sucre de Tirlemont (qui avait intégré les sucrerie de Wanze, Genappe, Brugelette...) n'est plus vraiment belge depuis que la raffinerie tirlemontoise a été cédée en 1989 au groupe allemand Südzucker.

Le fromage de Maredsous est depuis 1991 une production du groupe "Bel"... qui contrairement à ce que laisserait penser son nom n'est absolument pas belge mais bien français : les établissement Jules Bel ont été fondés en 1865 dans le Jura...

L'eau de Chaudfontaine avait été rachetée par le groupe belge Piedboeuf dès 1962, puis intégrée dans Interbrew. En 1997, elle est cédée au futur président du club de Charleroi, l'Iranien Abbas Bayat, qui la revend en 2003 aux américains de Coca-Cola.

Les patates Lutosa et tous leurs dérivés ont désormais l'accent canadien : elles ont été rachetées en 2007 par le groupe belge Pinguin NV, puis en 2013 par le groupe McCain.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK