GAIA veut ouvrir la cage aux oiseaux

Action GAIA
Action GAIA - © www.gaia.be

Gaïa, l’organisation de défense des animaux, manifestait ce mercredi 8 juin, à Namur. Objectif, en finir avec les poules en batterie, en boycottant les produits aux œufs issus de ces élevages.

GAIA a marqué les esprits, ce mercredi matin sur la Place de l’Ange à Namur. Au programme, distribution de sachets de frites avec de la mayonnaise.  Mais pas n’importe quelle mayonnaise, un accompagnement aux œufs, respectueux des poules.

Une manifestation au caractère ludique, qui annonce le début de la campagne estivale de l’association. Une campagne en faveur du respect envers les poules pondeuses. Et une sensibilisation au sort qui est réservé aux poules élevées en batterie.

Sachez que sur l’équivalent d’1 mètre carré, on entasse entre 13 et 18 poules, durant une vie entière. La loi oblige à partir de 2012, à l’utilisation de cages un peu plus grandes. Mais pour GAIA ce n’est pas suffisant.  Les éleveurs doivent s’engager pour l’avenir, et pour un élevage alternatif.

GAIA a déjà convaincu de nombreux supermarchés de ne plus vendre d’œufs élevés en batterie. L’association souhaite aller plus loin en demandant à ces derniers de ne plus vendre les marques de produits préparés à base de ces mêmes œufs.

Reste au consommateur à faire des choix.

Christine Pinchart avec Sarah Yernaux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK