Future Maison administrative provinciale à Salzinnes: les demandes citoyennes ont été entendues

La nouvelle MAP (pour Maison Administrative Provinciale) devrait s'installer rue Henry Blès, à Salzinnes. Un projet porté par le bureau d'architectes Samyn & Partners.
La nouvelle MAP (pour Maison Administrative Provinciale) devrait s'installer rue Henry Blès, à Salzinnes. Un projet porté par le bureau d'architectes Samyn & Partners. - © Samyn & Partners, architects & engineers

La nouvelle MAP (pour Maison Administrative Provinciale) devrait s'installer rue Henry Blès. Elle risque de perturber quelque peu les habitudes et la circulation à Salzinnes. Raison pour laquelle certains riverains voyaient son arrivée d’un mauvais œil.

La ville de Namur a entendu les demandes des citoyens. Elle a rendu un avis favorable pour la construction de la Maison administrative provinciale mais assorti de nombreuses modifications de circulation et de voiries.

Les craintes des riverains

Mardi, le collectif citoyen "Salzinnes demain" montait au créneau pour dénoncer les risques d'embouteillages supplémentaires à Salzinnes. Elle a envoyé 10 pages de recommandations à la Ville dans ce vaste projet de 22 millions d’euros.

Mercredi, la ville de Namur a – de son côté – dit "oui" à ce projet mais avec des conditions. Et elles sont nombreuses et assez lourdes à respecter.

Les conditions de la Ville

Tout d'abord, les autorités veulent que le projet soit revu de manière à fluidifier le trafic et le sécuriser. Avec, par exemple, la réalisation d'une voirie et d'un plan de circulation remodelé en modifiant les priorités et les carrefours existants. Ou encore la création d'une zone bleue pour les riverains en matière de parking.

500 agents vont travailler dans cette nouvelle Maison administrative provinciale. Logiquement, cela générera plus de circulation.

La Ville exige également la plantation d'un rideau d'arbres le long du mur mitoyen entre les jardins et la rue de l'Abbaye. Elle préconise les déplacements doux et pour cela, il faudra aussi revoir la jonction entre le RAVeL et les arrêts de bus. Un "oui", donc, mais un "oui" contraignant.

Au final, c'est la Région wallonne qui décidera de délivrer ou non le permis d'urbanisme. Un avis attendu au mieux pour le 9 juillet ; au pire, pour le 8 août.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK