Fusion des TEC: le gouvernement a adopté la réforme

Une seule et unique structure remplacera les six existantes.
Une seule et unique structure remplacera les six existantes. - © BRUNO FAHY - BELGA

Le gouvernement wallon a adopté ce jeudi la réforme du groupe de transport TEC. Une seule structure au lieu de 6 actuellement, 15 administrateurs plutôt que 85 et une diminution des postes de direction. Ces changements ne seront pas vraiment visibles pour les usagers des bus wallons, mais cette rationalisation semble nécessaire en matière de gouvernance. 

Le ministre wallon de la mobilité Carlo Di Antonio (cdH) l'avait déjà annoncé il y a quelques mois. Sa réforme se concrétise enfin : "C'est important effectivement comme réforme de réduire la TEC à une seule société. On risque d'avoir une meilleure prise en compte plus globale du territoire wallon et une uniformité des décisions. Aujourd'hui il y avait encore des différences d'un bassin à l'autre."

Fusion financièrement positive

Des changements qui auront, toujours selon le ministre wallon, un impact positif sur les finances: "Des économies substantielles vont être réalisées. Moins d'administrateurs, de directeurs, tout cet argent nous ne le reprenons pas au gouvernement wallon et il va rester dans la société ce qui permettra de rendre des services supplémentaires." 

Pour Carlo Di Antonio, les résistances internes de ces derniers mois ont pu être levées et utilisées pour aller plus vite dans l'instauration de cette réforme "bien nécessaire". 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK