Fusion des logements sociaux carolos: bientôt un audit

Lundi soir, le conseil communal de Charleroi a donné son feu vert à la réalisation d'un audit au sujet d'une éventuelle fusion des cinq sociétés de logements sociaux de la ville. Ce point se trouvait dans la déclaration de politique générale de la nouvelle majorité issue des élections communales.

Un souhait qui trouvait son origine dans les différents scandales qui ont ébranlé plusieurs des sociétés de logements sociaux carolos : pourquoi ne pas envisager une fusion pure et simple des cinq sociétés existantes ? Un audit va enfin s'y intéresser. Il s'agira de s'assurer que c'est techniquement possible. Le parc locatif : près de 10 000 logements à gérer. Est-ce possible avec une seule société faîtière ? Après tout, le Foyer Louviérois en gère bien 8000. Une société donc, comme le souhaite le MR, peut-être deux ou trois, comme l'imaginent les socialistes ? Les conclusions le diront. 

Qu'en sera-t-il du volet financier ? Les sociétés La Carolo et le Foyer Marcinellois sont dans le rouge; le Val d'Heure en équilibre; Versant Est et le Logis Moderne en boni. Le personnel : environ 200 personnes au total dont il faudra ajuster les statuts et les salaires. La volonté politique est claire de tirer tout le monde vers le haut. 

Quid, enfin, et là on bascule vers le volet politique du dossier, des conseils d'administration ? On se souvient des juteux jetons de présence et des jolis cadeaux de fin d'année. Un audit extérieur permettra aux différents responsables politiques de mieux faire comprendre que c'est terminé. Ils ne feront plus partie du conseil d'administration unique qui découlera de la fusion. Les experts rendront leurs conclusions dans neuf mois. Ils ont du pain sur la planche.

 

C. Borowiak

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK