Fusion des hôpitaux en Hainaut : quel bénéfice pour les patients ?

L’un des effets bénéfiques de la fusion sera la création d’une maternité de plus grande importance.
L’un des effets bénéfiques de la fusion sera la création d’une maternité de plus grande importance. - © Flickr

Epicura regroupe désormais les hôpitaux du RHMS Ath-Baudour et du centre hospitalier d'Hornu-Frameries. Il emploie 2500 membres et compte 875 lits.

On peut aisément comprendre les motivations internes et financières qui ont poussé les responsables des différentes entités à se rapprocher. Qu’en est-il cependant des patients ? Vont-ils voir la qualité des services diminuer ? Ou, au contraire, cette fusion est réellement bénéfique, médicalement parlant ?

La réponse de Jean-Pierre Sabot (directeur médical d'Epicura) : "Nous avons l’ambition de développer dans la région du Borinage de nouveaux programmes de soins, qui n’existent pas aujourd’hui et qui obligent les patients à aller se faire soigner soit à La Louvière, à Bruxelles ou à Charleroi."

En pratique, c’est l’exemple de la cardiologie interventionnelle. "Un programme qui n’existait pas dans la région et que nous allons essayer de développer localement, avec l’appui des pouvoirs publics."

Autre argument médical soulevé par Jean-Pierre Sabot en faveur du rapprochement : la création d’une maternité de taille importante dans le Borinage. "Elle permettra aux deux petites maternités actuelles (500 accouchements par an chacune) de se rassembler dans un ensemble de plus de 1000 accouchements. Et toutes les études le montrent : la qualité des soins est meilleure et la mortalité périnatale et maternelle sont nettement moindres dans des maternités de plus grandes  importance." L’expérience des équipes renforçant très nettement la qualité des soins, conclut le directeur médical.

Précisons encore que le RHMS Ath-Beloeil bénéficiera de l'effet de groupe et conservera son statut d'hôpital complet.

Emmanuel Duvivier

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK