Fusillade à Liège: les victimes sont deux policières et un jeune homme de 22 ans

Une fusillade s'est produite ce mardi matin à Liège. Voici ce que l'on sait :

  • Ce mardi matin vers 10h30, un homme a tué deux policières avec une arme blanche et s'est emparé de leurs armes de service;
  • Les faits se sont produits près de l’athénée Léonie de Waha, sur le boulevard d’Avroy;
  • Le suspect, né en 1982, a ensuite continué à pied. Il s’en est pris à un véhicule et a tué un jeune homme qui se trouvait à bord;
  • Une fois entré dans l’athénée Waha, l’assaillant a pris deux femmes en otage;
  • L’auteur des faits a alors été abattu par la police, après avoir tiré en direction des forces de l’ordre;

"Il y a eu une prise d'otage"

Ce mardi matin vers 10h30, "un individu porteur d'une arme blanche a pris en filature deux policiers, les a agressés par l'arrière, leur donnant de multiples coups de couteau. Il s'est ensuite emparé de leur arme de service, s'est servi des armes de service sur les policiers, lesquels sont décédés, a ensuite continué pédestrement son parcours pour s'en prendre à un véhicule qui était stationné et a fait feu sur un jeune homme de 22 ans qui occupait la place passager du véhicule. Ce jeune homme est décédé. Il a ensuite poursuivi son chemin et est rentré dans l'athénée Léonie de Waha. Il a pris en otage une dame qui travaille dans ce lycée. Il y a donc eu une prise d'otage. Ensuite, les services de police sont intervenus, le PAB (le Peloton Anti-Banditisme, ndlr) de Liège est intervenu. Il a fait une sortie en faisant feu sur les policiers et en blessant plusieurs aux jambes notamment, et a été abattu", a déclaré le Procureur du Roi de Liège lors d'une conférence de presse qui a eu lieu vers 13h. 

Il a ajouté que "l'affaire a été mise à l'instruction avec une qualification d'infraction terroriste". Le dossier a été fédéralisé.

Le bilan est donc lourd : en plus de l'assaillant, deux policières et le passager d'une voiture de 22 ans qui circulait dans le quartier ont été tués. Quatre autres policiers ont été blessés. L'un d'entre eux a dû être opéré ce mardi après-midi. "A l’heure actuelle, un des policiers est sorti de l’hôpital, les trois autres sont toujours hospitalisés", a précisé le chef de corps de la zone de la zone de police de Liège lors d'une conférence de presse tenue vers 17h.

Un élève de la Haute École de la province de Liège

Le passager de 22 ans était un élève de la Haute École de la province de Liège, a annoncé ce mardi soir le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer. "Il allait être diplômé instituteur dans quelques semaines". 

Suite à ce décès, les autorités académiques ont décidé de reporter les examens qui devaient se dérouler ce mercredi. "A la demande des élèves, il pourra en être de même pour les examens prévus jeudi et vendredi", a ajouté Willy Demeyer. 

Les élèves de l'athénée sains et sauf

Lors de son périple meurtrier, l'auteur de l'attaque "s'est réfugié un moment au rez-de-chaussée de l'athénée Léonie de Waha", avait déjà expliqué le bourgmestre de Liège lors de la première conférence de presse ce mardi. Les élèves ont pu être tous évacués sains et sauf. Les parents ont été prévenus et ils sont venus rechercher leurs enfants. L'école restera fermée ce mercredi (et peut-être jeudi aussi) le temps de mettre en place un soutien psychologique. 

Ce mardi après-midi, le boulevard d’Avroy a été partiellement rouvert du côté du bourlevard Piercot. Les riverains d'une partie du boulevard d'Avroy ont été autorisés à rentrer chez eux

La phase provinciale d'alerte terroriste a été enclenchée. De son côté l'OCAM (l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace) a décidé de ne pas relever le niveau de la menace qui reste à 2, a-t-on également appris. 

>>> À lire aussi: Les vidéos des événements

>>> À lire aussi: Des témoins racontent

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK