Frasnes-Lez-Anvaing : bientôt un internet haut débit en zone rurale ?

Frasnes-Les-Anvaing : Bientôt internet haut débit en zone rurale ?
Frasnes-Les-Anvaing : Bientôt internet haut débit en zone rurale ? - © Tous droits réservés

Internet en zone rurale

La commune de Frasnes-Lez-Anvaing est l’une des plus étendues du Hainaut occidental. Elle compte autant d’hectares que d’habitants, à savoir 12 000. Au milieu des champs, les habitations sont parfois très éloignées les unes des autres. Dans cette zone rurale, les liaisons numériques ne sont pas toujours optimales. Se connecter à internet relève parfois  du parcours du combattant.

" Ça rame, ça rame, ça rame "

38% des habitants de la commune n’a pas de connexion internet satisfaisante. C’est le cas d’Yves Verdonck. Cela fait 7 ans qu’il habite sa maison, il n’y a jamais eu d’amélioration " Ca rame, ça rame, ça rame. Il faudrait peut-être prendre un petit vélo et pédaler ! On ne sait pas ce qu’il faut faire. Et pourtant on paie nos factures comme les autres qui ont une bonne connexion internet " dit-il.

La combinaison du  réseau fixe et mobile

Une  solution existe peut-être pour Yves et ses voisins situés dans des hameaux éloignés. Tessares, une jeune spin-off de l’UCL a développé une technologie permettant de combiner l’internet fixe et le réseau 3G ou 4G mobile en reliant deux boîtiers. "En combinant ces deux réseaux, on obtient une vitesse de connexion à internet beaucoup plus satisfaisante pour le client " explique Denis Périquet, co-fondateur et CEO de Tessares.

6 années de recherche

"C’est une idée simple,  mais elle nécessite pas mal de développements logiciels. Il y a eu plus de 6 années de recherche à l’Université Catholique de Louvain avant d’avoir pu combiner ces réseaux complètement différents " dit encore Denis Périquet. Après la première phase d’étude en laboratoire, Tessares et Proximus vont bientôt tester cette technologie innovante dans la commune de Frasnes-Lez-Anvaing.

Test grandeur nature

En fonction de certains critères techniques, une lettre d’information sera envoyée à 400 clients Proximus qui pourront, s’ils le souhaitent, tester cette nouvelle connexion internet combinant le réseau mobile et fixe. Les premiers modems seront installés dès le mois de juillet. La période du test s’achève à la fin de l’année. L’objectif est de développer ce projet expérimental bien au-delà de la Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir