Frasnes: la commune remplacera le revêtement de ses terrains synthétiques

Les terrains synthétiques en microbilles SBR : gazon maudit ?
Les terrains synthétiques en microbilles SBR : gazon maudit ? - © RTBF-Auvio

Frasnes-lez-Anvaing va remplacer le revêtement de son terrain de rugby. La commune veut jouer la carte de la prudence. 

Depuis septembre 2018, les équipes de rugby du Pays des Collines jouent sur ce terrain flambant neuf. Ce terrain synthétique est composé de billes SBR en pneu recyclé, a priori non cancérigènes comme l'affirmait la ministre MR Valérie Debue dans l'émission Questions à la Une de la RTBF : "Avant la liquidation de subsides, un laboratoire analyse les matériaux de remplissage. A Frasnes-lez-Anvaing et à Chapelle-lez-Herlaimont, les analyses sont tout à fait encourageantes. Il n'y a pas de risques."

Mesure de précaution

Deux semaines après la décision de la ministre, la commune de Frasnes a quand même décidé de changer le revêtement par un matériau écologique, à base de liège ou de coco. Une mesure de précaution, selon Jacques Dupire, le bourgmestre MR faisant fonction : "On ne voulait pas courir de risques avec la santé de nos enfants. Nous avons voulu rassurer les utilisateurs de notre piste en ayant une innocuité totale quant à son utilisation. Les analyses sont totalement rassurantes et dans les normes. Mais il faut reconnaître que ce sont des hydrocarbures aromatiques polycycliques, qu'il y a des métaux lourds et que toutes ces substances sont cancérigènes".

Une décision saluée par le club de rugby. Damien Brotcorne, vice-président du RC des Collines : "C'est une excellente décision pour tous les gamins qui jouent au rugby qui ont parfois la tête, leurs genoux, leur protège-dents dans ces billes en caoutchouc." Depuis la diffusion du reportage question à la Une, deux enfants avaient quitté le club face à l'inquiétude des parents.

Le collège frasnois a donc tranché : le revêtement sera remplacé à la fin de la saison de rugby, sans quoi le club, sans terrain, serait contraint de déclarer forfait. Le remplacement du revêtement coûtera 100.000 euros. En Wallonie, sur 156 terrains synthétiques, 125 sont fabriqués avec ces microbilles de SBR. Infrasport devrait adresser un courrier aux clubs concernés. La région rappelle aussi les précautions à prendre : se laver après l'entraînement et bien désinfecter les plaies.

Terrains synthétiques, gazon maudit? Leurs impacts sur la santé et l'environnement

On construit toujours plus de terrains synthétiques. Il y en a plus de 600 en Belgique et 60.000 dans toute l'Europe. Dans notre pays, sur les cinq dernières années, 55 terrains sortent de terre en moyenne chaque année. Au cœur de la pelouse, on trouve...

Reportage dans notre JT 19h30 de ce lundi 12 novembre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK