Francorchamps : la province de Liège assigne l'intercommunale du circuit en justice

Illustration.
Illustration. - © Belga

Un bâtiment qui appartenait à la province et qui se trouvait dans l'enceinte du circuit a été démoli lors de la construction du nouveau grand bâtiment du paddock F1. La province de Liège n'a toujours pas obtenu de compensation pour la démolition de cette villa. Elle a décidé d'assigner l'intercommunale du circuit en justice.

Lorsqu'il s’agissait de construire ce nouveau paddock F1, tout s'est fait dans l'urgence car tout devait être prêt pour accueillir le grand prix suivant. Un accord tacite avait été trouvé avec la province. Celle-ci devait obtenir soit un nouveau bâtiment, soit une compensation financière. Et c'est pour faire prévaloir ses droits qu'elle intente cette action, comme le confirme le conseiller provincial André Denis, qui est également administrateur au circuit. ''La Province a intenté une action contre le circuit  afin de faire valoir ses droits quant aux montants réclamés sur la disparition du bâtiment. Il y a fort à penser que, in fine, ce litige se règle à l’amiable. Il s’agit ici plutôt d’une démarche conservatoire.''

De son côté, le président de l'intercommunale du circuit, Jean-Marie Happart, confirme qu'il faut s'attendre à une résolution pacifique du conflit. ''Je suppose qu’il y aura une conclusion heureuse dans les semaines ou les mois à venir, un accord avec la province est possible.'' Un accord sous forme de compensations financières plutôt que l’octroi d’un autre bâtiment. ''Les bâtiments leur appartenaient. Cela avait une valeur ; qu’ils réclament de retour cette valeur me paraît normal et naturel.''

Une démarche qui s'inscrit aussi dans la création de la nouvelle structure publique chapeautant les infrastructures et l'aspect commercial de l'anneau ardennais.

 

 

Olivier Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK