Françoise Schepmans, première femme à mener le MR à Bruxelles : "Une fierté, évidemment"

Françoise Schepmans, première femme à mener le MR à Bruxelles : "une fierté, évidemment"
Françoise Schepmans, première femme à mener le MR à Bruxelles : "une fierté, évidemment" - © RTBF

Au lendemain de sa désignation comme tête de liste MR aux élections régionales bruxelloises, Françoise Schepmans était l'invitée de Bruxelles Matin sur Vivacité. L'ancienne bourgmestre de Molenbeek, actuelle première échevine, affirme qu'elle ne quittera de toute façon pas sa commune avant les élections. Elle avisera ensuite, en fonction de son score.

"J’aurai toujours une attention particulière pour Molenbeek, c’est ma commune, entame Françoise Schepmans. Dès le départ, j’ai dit que je serais là pour aider la nouvelle équipe, les nouveaux échevins libéraux, à se mettre en place. Mais mon véritable engagement concerne Bruxelles, c'est ma priorité. Après les élections communales, j’ai reçu un soutien large de Bruxellois, de sympathisants libéraux. Bruxelles est dans mon ADN. L’un des mes atouts, c’est d’avoir une très bonne connaissance de toutes les communes et de tous les quartiers de la Région."

Mon véritable engagement concerne Bruxelles, c'est ma priorité

Depuis la création de la Région bruxelloise, c'est la première fois que les libéraux se choisissent une femme comme tête de liste. "C'est une fierté, évidemment, réagit Françoise Schepmans. Avoir une femme, c’est important. Avoir une candidate qui vient du Nord-Ouest de Bruxelles, aussi."

Avec Jacques Simonet à l'époque, la Molenbeekoise partage une exception : celle d'emmener la liste libérale depuis le nord du canal, loin des bastions historiques du Sud de Bruxelles.

Françoise Schepmans (MR) au micro de Geoffroy Fabré sur Bruxelles Matin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK