François Desquesnes (cdH) : "Elio Di Rupo doit arrêter de jouer Hibernatus"

François Desquesnes (cdH) : "Elio Di Rupo doit arrêter de jouer à Hibernatus"
François Desquesnes (cdH) : "Elio Di Rupo doit arrêter de jouer à Hibernatus" - © Tous droits réservés

Six mois après son entrée en fonction, le nouveau gouvernement wallon (PS-MR-Ecolo) a-t-il vraiment trouvé sa vitesse de croisière ? Le chef du groupe cdH au Parlement wallon, François Desquesnes, n’en est pas convaincu. Au-delà du dossier Nethys, il pointe des dossiers toujours en souffrance, comme le photovoltaïque, une mise en œuvre insuffisante de certaines politiques comme le soutien aux seniors ou encore l’absence d’initiatives concrètes dans certaines priorités de la déclaration de politique régionale (DPR), comme la lutte contre la pauvreté ou la fiscalité automobile.

"Ce gouvernement à un démarrage très lent et je ne suis pas le seul à la dire. Je demande à Elio Di Rupo d’arrêter de jouer Hibernatus et qu’il ouvre la porte du congélateur et qu’il sorte le gouvernement PS-MR-Ecolo. Depuis le début à peine 7 projets de décrets ou d’avant décrets ont été débattus", fustige François Desquesnes sur les ondes de La Première ce jeudi.

Mercosur

Ce lundi, le Parlement wallon entamait sa rentrée politique avec un débat sur l’accord commercial entre l’Union européenne et les pays du Mercosur. Le gouvernement wallon ne veut pas entendre parler de cet accord. "Nous sommes totalement opposés, dans l’état actuel, au traité UE-Mercosur. Pour le gouvernement wallon, c’est non", s’exclamait ce lundi matin Elio Di Rupo, le ministre-président wallon, l’invité de Matin Première.

"Je suis d’accord avec cela c’est d’ailleurs une initiative du cdH, nous avions déposé un texte à la mi-novembre au parlement de Wallonie pour dire que ce traité était dangereux pour l’agriculture wallonne et européenne. Et c’est aussi donner un blanc-seing à Bolsonaro pour déforester l’Amazonie".

Séniors

Aujourd’hui, on entre souvent dans une séniorie à 78 ans quand on est un homme et à 81 ans si on est une femme. Et généralement, vers cet âge, on a besoin de soins et de traitements supplémentaires. Mais l’offre de services n’est pas suffisante. Le gouvernement wallon a admis qu’il fallait y répondre. Christie Morreale, ministre wallonne de l’Action sociale, va consacrer cette année 22 millions d’euros à la transformation de 2266 places "classiques" de maison de repos. Elles pourront désormais accueillir ceux qui doivent passer leur retraite dans des maisons de repos et de soins.

"C’est une bonne mesure, la ministre d’ailleurs ne fait que traduire et exécuter une mesure décidée par l’ancien gouvernement et la ministre de l’action sociale Alda Greoli" explique le chef du groupe cdH au Parlement wallon.

La 5G

"Voilà encore un dossier qui souffre de la non-décision de ce gouvernement, au lieu de décider, on va commanditer une étude, choisir des experts…. Alors qu’en Flandre on avance, on fait des zones pilotes", note François Desquesnes.

Tarif Prosumer

Le ministre wallon de l’Energie, Philippe Henry (Ecolo), a obtenu un report de 4 mois de l’entrée en vigueur du tarif prosumer, cette redevance que la CWApE – le régulateur du secteur en Wallonie – veut imposer aux détenteurs de panneaux photovoltaïques pour l’utilisation du réseau. La aussi, François Desquesnes déplore le manque de décisions "on nous avait promis 5 ans, on a reporté la décision et on a juste gagné 4 mois. C’est un peu se moquer des gens. Il faut faire des choix en politique, il faut avoir du courage, choisir c’est renoncer. Ce gouvernement ne décide rien, on a l’impression que les partenaires se neutralisent".

Ne regrette-t-il pas d’avoir choisi de rester dans l’opposition ? François Desquesnes se défend : "Nous avons collectivement tiré la leçon du résultat des élections et nous l’assumons".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK