Frameries: le président du CA du Samu Social de Bruxelles futur Directeur Général du Pass

Christophe Happe, âgé de 44 ans, deviendra directeur général du Parc d'Aventures Scientifiques de Frameries (PASS), le 1er juillet prochain.
Christophe Happe, âgé de 44 ans, deviendra directeur général du Parc d'Aventures Scientifiques de Frameries (PASS), le 1er juillet prochain. - © Belga - Dirk Waem

L'actuel président du conseil d'administration du Samu Social de Bruxelles et directeur général du centre hospitalier Jean Titeca, Christophe Happe, âgé de 44 ans, deviendra directeur général du Parc d'Aventures Scientifiques de Frameries (PASS), le 1er juillet prochain.

Le 1er Juillet

Christophe Happe prendra les commandes du PASS progressivement, dès le 1er avril, pour succéder à André Crémer, directeur général du Parc depuis février 2008. Christophe Happe, qui a été choisi par le comité de sélection du PASS sur base d'un processus indépendant de sélection conduit par le cabinet de recrutement Habeas, sera d'abord engagé à raison de 13 heures par semaine dès le 1er avril, aux côtés de l'actuel directeur général du PASS. Le nouveau directeur prendra ses fonctions à temps plein le 1er juillet, dans la foulée du départ à la retraire d'André Crémer.

Il désire être "un moteur de développement"

Christophe Happe, qui possède un Master en santé publique, a été salué mardi par les instances du PASS et par le ministre wallon Carlo Di Antonio pour ses qualités de management. Il est actuellement président du conseil d'administration du Samu Social de Bruxelles et directeur général du centre hospitalier bruxellois Jean Titeca.

"J'ai été très enthousiaste dès l'annonce du PASS et je suis très heureux d'avoir et retenu comme futur directeur général", a indiqué Christophe Happe. "Je n'arrive pas au PASS avec un costume de pompier. Je me sens au contraire tout à fait prêt à poursuivre la mission de développement du Parc d'aventures scientifiques. Mon but sera, notamment, d'être un des moteurs du développement, d'identifier les axes d'amélioration et de soutenir la créativité".

Une fréquentation en hausse

La popularité du PASS n'a cessé d'augmenter ces dernières années. De 69.111 visiteurs en 2013, la fréquentation est passée à 120.430 en 2017. Selon les instances du site, le public individuel est encore à développer, alors que le PASS fait carton plein avec les groupes scolaires.

Le PASS, installé sur le site de l'ancien charbonnage de "Crachet-Picquery" à Frameries, compte actuellement quelque 12.000 m2 d'espace culturels, d'expositions et d'animations. Il est subsidié à hauteur de 3,6 millions d'euros par an par la Wallonie et compte 40 équivalents temps plein (ETP). Depuis 2014, un budget de quelque 300.000 euros par an, pendant 5 ans, lui est alloué dans la cadre de son développement durable. Dans cette optique, une éolienne devrait y voir le jour en avril 2018, pour un budget de 240.000 euros. L'engin produira 10% de l'énergie nécessaire au PASS.

Le PASS est né en 2000 de la volonté de la Région Wallonne de se doter d'un grand équipement de diffusion de la culture scientifique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK