Fort Chabrol à Florennes: le forcené s'est rendu

Le forcené s'est barricadé chez lui avec des bonbonnes de gaz
Le forcené s'est barricadé chez lui avec des bonbonnes de gaz - © Photo d'illustration - Archive Belga

L'homme qui s'était barricadé dans sa maison à Florennes (province de Namur), en menaçant de tout faire sauter avec de l'essence et des bonbonnes de gaz s'est rendu. Il n'avait aucun otage. La route nationale entre Philippeville et Dinant avait été fermée.

"L'auteur est sorti de son plein gré de l'habitation où il s'était retranché", a annoncé peu avant 18h le procureur du roi de Dinant, Bernard Appart, précisant que "l'homme s'est rendu à la police, après 1h30 de négociations."

Un pépiniériste menaçait de faire exploser son habitation au moyen de bonbonnes de gaz depuis jeudi matin. Une saisie des biens de l'auteur était prévue vendredi; il s'agit de la cause de ce fort Chabrol, qui a eu lieu rue Charlemagne, à Vodecée (Philippeville).

L'homme, en proie à des problèmes d'argent, est connu de la police locale pour ce type de faits, notamment une grève de la faim.

Le fort chabrol a nécessité le déplacement de l'escadron spécial d'intervention.

L'auteur était resté muet durant une bonne partie de l'après-midi, alors que la police tentait d'entrer en communication avec lui.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK