Forest: la Villa Dewin, chef d'oeuvre Art déco classé, est à vendre pour 1,5 million

La Villa Dewin est un chef d'oeuvre de l'architecture Art déco à Bruxelles.
5 images
La Villa Dewin est un chef d'oeuvre de l'architecture Art déco à Bruxelles. - © Archybald

Surprise pour les amoureux du patrimoine bruxellois. L'hôtel Danckaert ou plus communément appelée Villa Dewin, chef Art déco sis à Forest, est à vendre. Prix: 1,550 million d'euros pour ce bien érigé entre 1922 et 1926 et classé l'été dernier (avec une partie du jardin).

Un projet controversé, recalé par les autorités

"Ce bien exceptionnel offre des prestations luxueuses de style Art déco. On y retrouvera d'ailleurs l'empreinte du décorateur courtraisien De Coene Frères avec lequel Jean Baptiste Dewin collaborait dans l'entre deux guerres. Une procédure de classement par la Région de Bruxelles-Capitale est en cours pour ce bien prestigieux", rappelle l'agence Archybald, en charge de la vente du bien.

La Villa Dewin va donc changer de propriétaires alors qu'en décembre le méga-projet immobilier visant à ériger en mitoyenneté un édifice de 51 appartements sur six niveaux avec un parking de deux étages de 67 emplacements a été recalé par la commission de concertation de la commune de Forest. Un projet qualifié d'hérésie par les riverains. Réunis au sein du Comité Notre Histoire, ceux-ci ont vigoureusement protesté, au travers d'une pétition (2800 signatures) et le dépôt de 113 plaintes, contre le projet et l'abattage de 28 arbres centenaires dans la partie du jardin qui n'a pas été classé. Arguments avancés, comme le relatait La Libre fin 2016: perte écologique irremplaçable, défiguration du quartier et de la villa, crainte d'une spéculation immobilière. Si la Région doit encore confirmer la décision de la concertation, Immograda, le promoteur, est clairement renvoyé à sa copie.

Mais surprise, en ce début 2017, la Villa Dewin sise rue Meyerbeer 29-33 est en vente, même si elle l'avait déjà été avant le dépôt projet controversé. Il faut dire que l'édifice a une certaine allure. En dehors de ses droites typiques de l'Art déco, la Villa, avec sa façade de 13 mètres, présente une superficie habitable de 450 m2 sur un terrain de huit ares. Les surfaces intérieures ne sont pas en reste: boiseries, vitraux, moulures et marbre sont remarquables.

L'agence immobilière Archybald insiste: "Il n'y a aucune volonté spéculative de la part du propriétaire privé de la Villa Dewin. Par ailleurs, les candidats potentiels sont tous des amoureux des années 20 et leur but est de procéder à une rénovation dans l'esprit de l'architecte Dewin."

Le classement intervenu l'an dernier était justifié ainsi par le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) qui parle d'un édifice au "caractère exceptionnel": "L’hôtel Danckaert est représentatif de l’œuvre d’un architecte qui a durablement marqué le paysage et l’histoire de la Région. L’immeuble est un témoin original et remarquable de l’habitat de la bourgeoisie industrielle qui a fait la prospérité de Bruxelles".

Aujourd'hui, le cabinet du ministre-président, par ailleurs en charge du Patrimoine, indique: "Nous sommes au courant que la Villa Dewin est à vendre. Cette vente ne constitue à mon sens aucune menace. Qu’un bien soit classé n’empêche évidemment pas de le vendre ou de l’acheter. Le futur acquéreur achètera le bien en connaissance de cause. Il devra le conserver et le valoriser en application de l’arrêté de classement qui le protège désormais."

La crainte que le bien soit laissé à l'abandon

Pour le Comité Constantin Meunier (derrière le comité Notre Histoire), on se dit "vigilant quant à cette mise en vente. Ce n'est pas la première fois que le bien est mis en vente. Mais ici, la vente intervient après le classement. Nous imaginons bien que la Villa Dewin sera difficile à vendre" en raison des contraintes liées au classement et aux coûts inhérents à d'éventuels travaux de rénovation. "Notre crainte: c'est que le bien se retrouve finalement à l'abandon ou qu'il ne soit à nouveau la proie d'un nouveau projet démesuré." Le Comité rappelle également la complexité du dossier au regard du découpage du jardin, entre sa partie classée et non classée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK