Folklore wallon : à la découverte de la pucelette de Wasmes

La procession se prépare non loin de l'église de Wasmes
2 images
La procession se prépare non loin de l'église de Wasmes - © Sarah Heinderyckx

Il y a les carnavals, les marches de l'entre-Sambre-et-Meuse, le doudou à Mons... Et la procession de la Pucelette à Wasmes. Une tradition méconnue en-dehors de la région du Borinage, mais qui est très ancrée auprès de ses habitants. Ce folklore particulier tire son origine d'une légende du 12ème siècle.

Tous les mardis de Pentecôte depuis des dizaines d'années, c'est la fête dans le centre de Wasmes. Les cloches de l'église résonnent dans le petit village borain pour accompagner la procession de la Pucelette. Selon une légende du 12ème siècle, Gilles de Chin, un seigneur de Wasmes, aurait délivré une jeune fille des griffes d'un dragon. La jeune fille, surnommée Pucelette, retrace par sa procession le parcours effectué alors par le dragon blessé avant de mourir.

Un salut porte-bonheur

Pour l'église et les gens de la région, c'est un jour important. Pour certains, il s'agit surtout de poursuivre la tradition, pour d'autres, c'est l'occasion de faire une petite prière. Mais tous attendent le passage de la pucelette et ses saluts, qui, paraît-il, portent bonheur pour l'année à venir.

Eloïse, 4 ans, pucelette 2015

Un salut que répète la petite fille tout au long du parcours. Cette année, c'est Eloïse, 4 ans, qui porte la longue robe bleue bordée de fourrure blanche et le diadème surmonté de trois grandes plumes d'autruche. Ses parents sont là pour la soutenir tout au long du parcours. Des parents très fiers qui l'ont inscrite dès sa naissance sur la liste pour devenir pucelette.

L'année prochaine, c'est une autre petite fille qui endossera le rôle. Un honneur dans la région.

Sarah Heinderyckx

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK