Focus sur le projet NEO de réaménagement du plateau du Heysel

Focus sur le projet NEO de réaménagement du plateau du Heysel
Focus sur le projet NEO de réaménagement du plateau du Heysel - © Tous droits réservés

Et bien entendu des membres du personnel d'Océade et de Mini Europe étaient au rendez-vous. Une douzaine de personnes de ces deux parcs d'attractions sont venues ce lundi soir écouter les débats du conseil communal de Bruxelles-ville les concernant. Il y a eu plusieurs questions et interpellations de la part des Verts, des FDF, des CDH-CD&V et de la NVA : tous se demandent si la fermeture pure et simple des deux attractions sur le plateau du Heysel, et la disparition de 120 emplois sont vraiment indispensables.

Le 5 mars dernier, le propriétaire de Mini Europe et Océade annonçait la mise en place d'une "procédure Renault" de licenciement collectif, les deux parcs d'attractions n'ayant pas pu trouver leur place dans le projet NEO de réaménagement du Heysel. On en est au début de la procédure, la phase "questions-réponses" et c'est pourquoi les délégués du personnel voulaient s'informer au conseil. Philippe Steenberghen de Mini Europe: "on est un peu surpris de voir que la ville ne cherche même plus à trouver de solutions de prolongation.  Ils ne se rendent pas compte que notre employeur - s’il a dû lancer cette procédure qu’on appelle la procédure Renault - n’a pas dit qu’il voulait fermer mini-Europe et Océade. S’il dit ça, c’est pour demander s’il y a moyen de sauver notre présence sur le site. "

Pas de nouveau projet défini à partir de septembre

Joël Musch d'Océade regrette "qu’il ne soit pas fier ni d’Océade ni de Mini Europe.  Ils ne font que nous embêter, le 31 aout on va fermer et le premier septembre il n’y a pas un nouveau projet." Le bourgmestre a rejeté la faute sur l'exploitant des 2 attractions.  "Il doit assumer ses choix", dit Freddy Thielemans.

Trois opérateurs sont toujours en lice pour les activités de loisirs du projet NEO, la ville n'interviendra pas pour que Océade et Mini Europe puissent en intégrer une des trois.

Marie Mitri pour Betty Cleeren

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK