FN Herstal: la direction a présenté aux syndicats son plan à moyen terme

La direction a présenté sa stratégie pour les trois prochaines années.
La direction a présenté sa stratégie pour les trois prochaines années. - © Belga, archive

La Fabrique Nationale de Herstal a tenu un conseil d'entreprise extraordinaire ce mercredi. La direction a présenté aux syndicats son "plan à moyen terme", sa stratégie pour les trois prochaines années. Bonne nouvelle : le volume de l'emploi devrait se maintenir à son niveau actuel.

Les travailleurs de la FN réclament depuis longtemps un plan à moyen terme. La réunion de ce mercredi s'est limitée à en tracer les lignes de forces, sans guère entrer dans le détail.

L'industrie de l'armement est cyclique : ses hauts et ses bas sont relativement prévisibles. Après quelques années de croissances, puis la crise, et quelques années de vaches maigres, l'entreprise herstalienne a retrouvé un carnet de commande de niveau moyen. Elle s'attend à la même charge de travail pour les trois ans à venir.

En conséquence, l'emploi devrait continuer à tourner autour de 1300 personnes. Quelques volontaires pourraient partir anticipativement à la retraite, mais il seraient alors remplacés par des jeunes, selon l'évolution des métiers et des compétences.

Curieusement, le plan à moyen terme de la FN ne parle pas d'anticiper un contre-coup du durcissement des règles pour les licences d'exportation de matériel militaire ... Mais il faut dire que les contrats sont pour l'instant plutôt orientés vers des clients européens. D'ailleurs, à l'échéance 2015, c'est vers un pays voisin que lorgne la FN : l'armée française doit décider de l'achat de l'AIF, l'arme individuelle du futur, un fusil pour ses troupes. La concurrence s'annonce sévère. Il reste trois ans pour consolider ses points forts et pour gommer ses faiblesses.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK