Fleurus : rififi autour d'un lotissement, les propriétaires impuissants

Il y a un an, Providensia Arnone achète un terrain dans un nouveau lotissement situé à Wanfercée-Baulet. La voirie, qui doit s’appeler "la rue des Blanchisseurs", est déjà en grande partie aménagée par le lotisseur. Il ne lui reste plus, pense-t-elle, qu’à bâtir. Mais très vite les choses se gâtent. 

Le cahier des charges au niveau de l’aménagement de la voirie n’aurait pas été respecté, notamment en ce qui concerne les points d’accès à l’eau pour les pompiers.

La SWDE (Société wallonne des eaux) n’aurait donc pas fait son boulot correctement mais le commandant de pompiers, José-Pierre Ninane, qui a dû remettre un avis aux autorités communales, souligne aussi que le lotisseur aurait dû s’en rendre compte et faire rectifier le tir.

José-Pierre Ninane n’en démord pas : il faut des bornes bien visibles, c’est une question de sécurité. Les bouches situées au sol s’encrassent, dit-il, sont peu visibles et les voitures peuvent se parquer dessus (et empêcher donc les hommes du feu de faire leur boulot). Dans ce contexte, un retour en arrière ne se justifierait donc pas et serait, dit encore le chef des pompiers, un non-sens sur le plan administratif.

Remplacer les bouches par des bornes

Cette nouvelle proposition de la SWDE parait simple et peu couteuse. Trop simple, peut-être… En gros, les bouches seraient en plein milieu du trottoir, empêchant par exemple une poussette de passer.  Pas sûr que cela plaise au service des travaux. Bref, c’est le nœud ! Tout le monde se renvoie la balle, au grand désarroi des heureux propriétaires de ces nouveaux terrains pris en otage. Le dossier, lui, devrait encore être abordé mercredi lors du prochain collège.

Grégory Fobe

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK