Fleurus : l'entreprise Deltrian lancée dans une course contre la montre pour produire des masques de protection

Confrontée à une pénurie de masques pour affronter l’épidémie de coronavirus, la Région wallonne s’est tournée début avril vers la société fleurusienne Deltrian International afin d’en produire. Une première pour cette entreprise initialement spécialisée dans la fabrication de filtres destinés aux hôpitaux, au secteur automobile, aux biotech ou encore à l'industrie.

" Le fait d’être actif dans le domaine de la filtration de l’air est un atout explique Jean Kalyvas responsable communication et marketing. Ce qui est surtout intéressant c’est que nous pouvons nous tourner vers nos fournisseurs habituels pour obtenir rapidement les matériaux nécessaires à la fabrication des masques ! "

Initialement l’entreprise Deltrian International prévoyait d’acheter deux machines pour pouvoir produire 30 millions de masques chirurgicaux par an. Elle devrait finalement acquérir quatre lignes de production: entre-temps, d’autres commandes sont arrivées notamment de ses clients habituels actifs dans le secteur de la maintenance et qui désiraient équiper les travailleurs pour pouvoir redémarrer leur activité.

" Nous sommes en train de créer une plateforme internet pour centraliser les demandes qui viennent de Belgique mais aussi de l’étranger, précise Jean Kalyvas. Cela dit, notre priorité reste de pouvoir fournir les hôpitaux de la région et du pays avant de vendre les masques en dehors de nos frontières ! ".

Deltrian devrait engager dix personnes rien que pour la fabrication des masques. Cela représente une hausse de 20% des effectifs de l’entreprise en Belgique. Si l’agenda est respecté Les deux premières lignes de production devraient être lancées le 5 juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK