Fléron: défenseurs et opposants du projet de mosquée ont failli en venir aux mains

Réunion à Fléron: défenseurs et opposants du projet de mosquée ont failli en venir aux mains
2 images
Réunion à Fléron: défenseurs et opposants du projet de mosquée ont failli en venir aux mains - © Erik Dagonnier

Réunion sous haute tension ce jeudi soir à Fléron. En cause: le projet de centre culturel et de mosquée de la communauté turque, une communauté qui vit depuis plus de 40 ans sans problème dans la commune.

Plus de 200 personnes ont assisté à la réunion d'information organisée par le bourgmestre dans un hall surchauffé. On a failli en venir aux mains. Le bourgmestre a même dû faire appel à la police pour évacuer en fin d'assemblée, un opposant au projet, particulièrement excité.

Il faut dire que ce projet de nouvelle mosquée à Retinne soulève les passions. Au-delà des problèmes strictement d'urbanisme comme le nombre de places de parking, c'est la symbolique même de la mosquée, sa taille et son minaret de 20 mètres qui enflamme les esprits.

Au début de la réunion, le bourgmestre a d'ailleurs parfois eu du mal à contenir le débat: "Je répète une dernière fois: on n'est pas ici pour se battre".

En fin de réunion, une habitante a évoqué ses sentiments: "Il faut se dire que les gens ici en Belgique et en Europe ont peur. Il suffit de regarder le journal télévisé pour le voir. Pas peur de vous bien entendu mais peur des musulmans extrémistes".

"Il y avait un climat très tendu et on ne s'attendait absolument pas à une tension pareille" explique à la sortie de la réunion Taifun Bagran, le porte-parole de la communauté turque. "Nous sommes tous énormément déçus".

De son côté, le bourgmestre de Fléron, Roger Lespagnard, relativise: "J'ai fait venir la Maréchaussée pour éviter quelques dégâts mais tout s'est bien passé. On a le sang chaud comme on dit".

La commune rendra son avis sur le projet pour le 23 juillet.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK