Flandre: la plupart des statues de Léopold II sont pourvues de plaquettes explicatives

Contrairement à la Wallonie et à Bruxelles, pratiquement toutes les statues à l'effigie de Léopold II ont été pourvues ces dernières années en Flandre d'une plaquette explicative quant au rôle joué par l'ancien monarque dans la colonisation du Congo, rapportent vendredi les journaux du groupe Mediahuis. Dernière en date a prendre une telle initiative: la commune d'Ekeren dans la banlieue d'Anvers.

"D'un point de vue local, cette problématique n'est pas grave mais en tant qu'administration communale, nous nous devions de prendre nos responsabilités", explique le bourgmestre Koen Palinckx (N-VA), lui-même historien.

Contrairement à la plupart des statues de Léopold II qui parsèment le pays, celle érigée sur la grand-place d'Ekeren date de 1873, soit bien avant que le monarque ne reçoive la souveraineté sur le Congo. L'effigie du roi a été souillée à plusieurs reprises par des activistes qui entendaient ainsi dénoncer l'honneur fait à l'ancien souverain et ce en dépit des actes répréhensibles qui se sont déroulés sous son autorité au Congo.

"Cela relevait d'organisations actives à l'échelle du pays et non d'initiatives locales", souligne le responsable local.

"Nous avons rencontré le Musée de l'Afrique centrale à Tervuren et on a songé dans un premier temps à mettre sur pied un projet associant les écoles de la commune, mais celles-ci ont décliné la proposition. Comme nous estimions qu'il était de notre responsabilité en tant qu'administration de fournir des explications sur la figure de Léopold II, nous avons posé une plaquette informative. Celle-ci explique qui était Léopold II car beaucoup de passants ne le savent pas et pourquoi une controverse existe à son sujet."

À lire sur les plaquettes 

Voici les textes que l'on peut lire sur les plaquettes de trois statues en Flandre:

  • Hal : "Le commerce du caoutchouc et de l’ivoire, qui était en grand partie entre les mains du roi, a durement coûté la vie au peuple congolais."
  • Ostende : "Outre la symbolique coloniale du monument, la politique coloniale mise en place suscite encore aujourd’hui une grande controverse."
  • Gand : "Le pouvoir de Léopold II et les actions des colons belges sous son régime au Congo soulèvent aujourd’hui des questions, notamment sur l’approche brutale et criminelle envers la population locale et son exploitation inhumaine."
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK