Fin de l'utilisation du glyphosate en Wallonie: quelles alternatives?

Fin de l'utilisation du glyphosate en Wallonie: quelles alternatives?
Fin de l'utilisation du glyphosate en Wallonie: quelles alternatives? - © Tous droits réservés

Dès ce jeudi, le glyphosate, la matière active contenue notamment dans le célèbre désherbant Round-Up, ne pourra plus être utilisée par les particuliers en Wallonie. Si vous êtes allergiques aux mauvaises herbes, il existe d'autres solutions qui vous permettront de vous débarrasser de ces adventices.

Des produits chimiques à base d'ingrédients naturels

Sur le marché, il existe pléthore de produits désherbants qui ne contiennent pas de glyphosate, comme ceux à base d'acide pélargonique. Il s'agit d'une substance naturelle qui appartient à la famille des acides gras et qui est présente dans le géranium. "Cela va étouffer les stomates de la plante, ce qui correspond aux pores de notre peau. Avec ce produit, la mauvaise herbe est asphyxiée et elle meurt" explique Martine Cantillon, patronne d'une jardinerie à Neufmaison (Hainaut). Malheureusement, sur le long terme, le produit n'est pas aussi performant que celui à base de glyphosate, car il ne tue la mauvaise herbe qu’en surface. Proportionnellement, il est également huit fois plus cher que le célèbre Round-Up.

Le désherbage thermique

Dans les jardineries, l’autre grande alternative c’est le désherbage thermique. Écologique, il détruit les mauvaises herbes à la racine grâce au choc thermique qu’il provoque. Certains appareils sont électriques, d’autres sont au gaz. Ils permettent de traiter des surfaces relativement grandes pour un prix relativement variable. Comptez entre 50 et 150 euros l’achat de l’appareil.

Les méthodes naturelles de recouvrement du sol

Il existe également des moyens peu coûteux et qui ne sont à base d’aucun produit chimique. Certains sont très simples comme le vinaigre blanc qui peut être pulvérisé sur les bordures ou les trottoirs. Il ne tuera pas la racine, mais vous débarrassera des adventices pour un temps. D’autres demandent un peu plus d’investissement. Pour le potager ou des parterres de fleurs il s’agit de recouvrir le sol avec des copeaux de bois, les restes d’herbe tondue ou du carton.

Cette technique attire de plus en plus les jardiniers amateurs comme Max Hainaut. Cela fait 50 ans qu’il entretient son jardin avec le plus grand soin et chez lui, aucun produit chimique. " J’ai mis du carton sur le sol. Étant donné que le sol est couvert je le protège au niveau du dessèchement et en même temps j’empêche les mauvaises herbes de venir d’implanter "

Toutes ces méthodes sont plus écologiques et vous permettront de ne pas risquer l’amende. Celle-ci pouvant aller de 50 à 10.000 euros si vous êtes pris à utiliser du glyphosate.  

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK