Fin de l'occupation du grand hall de l'ULB par quelques dizaines d'étudiants

L'université a demandé aux étudiants de rendre les locaux dans la journée de mardi, afin notamment de sécuriser l'endroit pour les vacances et de le nettoyer pour préparer la pièce au blocus d'août.
L'université a demandé aux étudiants de rendre les locaux dans la journée de mardi, afin notamment de sécuriser l'endroit pour les vacances et de le nettoyer pour préparer la pièce au blocus d'août. - © Belga- Benoit Doppagne

L'occupation de la salle des marbres de l'Université libre de Bruxelles (ULB), dit le Grand Hall, a pris fin mercredi, a annoncé jeudi un des participants. Elle avait été initiée le 8 mai en soirée. Quelques dizaines d'étudiants occupaient les lieux.

L'université a demandé aux étudiants de rendre les locaux dans la journée de mardi, afin notamment de sécuriser l'endroit pour les vacances et de le nettoyer pour préparer la pièce au blocus d'août.

Leurs revendications n'ont pas été réalisées. Les étudiants dénonçaient de manière générale les attaques de ces dernières années aux fondements démocratiques de l'université, à l'occasion des commémorations de Mai 68.

Ils demandaient à mettre en place sur le campus un accueil pérenne pour une cinquantaine de migrants, une meilleure représentation étudiante au niveau des autorités de l'université, une maison étudiante autogérée et une nourriture bio à prix abordable. Ils critiquent la gestion du Foyer dirigé par un nombre limité de représentants étudiants et craignent que le groupe qui se penche actuellement sur l'offre horeca opte pour des prestataires privés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK