Casting de figurants au FIFF: des Namurois futures stars du cinéma ?

Un joli sourire peut-être pour lancer une carrière au cinéma
Un joli sourire peut-être pour lancer une carrière au cinéma - © Bruno Schmitz - RTBF

Le Festival du Film Francophone de Namur (FIFF), ce n'est pas seulement des acteurs ou des réalisateurs confirmés. C'est aussi la possibilité donnée aux habitants de la région de peut-être faire leurs premiers pas à l'écran.

Le Clap, une association qui gère l'accueil des tournages de film en Wallonie, organise en fait deux castings pour recruter des figurants. Le principe est très simple : il suffit de se présenter sous le chapiteau du FIFF situé place d'Armes à Namur. Vous donnez votre nom et passez ensuite devant l'objectif du photographe. Trois clics plus tard, votre carrière sera peut-être lancée.

"C'est vrai que les profils les plus recherchés en tant que figurants sont les profils plus atypique", précise Maxime Dechamps le responsable du Clap pour la province de Namur. "Finalement, être normal n'est pas vraiment un atout pour être sélectionné dans un casting."

Lors de la première séance de ces castings figurants samedi, on trouvait donc des prétendants de plus de 85 ans ou encore des mamans qui font photographier le petit d'à peine trois printemps. D'autres jouent sur leurs différences pour tenter de sortir du lot, comme cette dame, la cinquantaine et cheveux très longs légèrement grisonnants qui se présente habillée d'une robe qui pourrait sortir de l'Angleterre victorienne. "J'ai un style un peu à part, c'est vrai. Mes cheveux sont longs et naturels et cela, dans les films d'époque, c'est un plus. Et les films d'époque, c'est justement ça que je voudrais faire."

Photos professionnelles

D'autres se la jouent un peu plus cool, en arrivant en T-shirts, pantalons larges et baskets. "Je reviens de chez un ami à Ciney. Et comme j'avais vu l'affiche pour ce casting hier en passant, je me suis dit pourquoi pas. Ce n'était pas vraiment préparé.

Quoi qu'il en soit, ici, chacun a sa chance. Le Clap va compiler ces photos - deux en position "neutre" et la dernière souriante pour chaque participant - dans une base de données en ligne. Une base dans laquelle les réalisateurs qui viendront tourner en Wallonie pourront se "servir". L'an dernier, certains des 300 candidats enregistrés lors de ces recrutements sont apparus, par exemple, dans "Le Tout Nouveau Testament" de Jaco Van Dormael avec Benoît Poelvoorde et Yolande Moreau.

La deuxième et dernière séance de ces castings aura lieu ce mercredi 7 octobre, de 16h à 18h, sous le chapiteau du FIFF à Namur. La démarche est entièrement gratuite. Et, faute d'apparaître prochainement dans un long métrage, chaque participant aura au moins bénéficié de plusieurs photos prises par un photographe professionnel. Ce qui peut toujours servir sur un CV, que ce soit pour le cinéma ou pour un autre job d'ailleurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK