Fête du sacrifice: les Bruxellois vont de plus en plus en Flandre pour l'abattage

C'est la fête dans la communauté musulmane ce lundi. L’Aïd el Kebir, ou Fête du sacrifice. La tradition veut que chaque famille fasse abattre un mouton pour l'occasion.

Dans les faits, on remarque que les familles bruxelloises vont de plus en plus en Flandre pour ces abattages.

Ainsi, quelque 5000 moutons seront par exemple abattus dans des petites structures de Lennik, à deux pas de la région bruxelloise… Alors que l'abattoir temporaire installé dans la capitale en recevra à peine 650.

Les familles souhaitent notamment pouvoir suivre l'abatage au plus près. Ce qui n'est pas possible dans la structure temporaire de Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK