Fête de l'Aïd: le risque de ne pas avoir de taxi à Bruxelles est élevé

C'est en discutant avec un chauffeur de taxi ce vendredi matin qu'une de nos collègues nous a informés de cette "pénurie" de taxi.

Contactée par nos soins, les deux plus grosses compagnies de taxis sur Bruxelles nous ont confirmé l'information sans pouvoir nous donner dans l'immédiat des chiffres sur l'ampleur de cette défection. L'une d'entre-elles nous a, par contre, confié qu'il fallait facilement attendre un heure au lieu des 10 à 15 minutes habituelles, ce jeudi matin.

Donnant suite à notre appel de ce matin, Luigi Marrocco, l'administrateur délégué de Taxis Bleus nous a rappelé en début d'après-midi. Plus de la moitié de son personnel a demandé congé pour ce vendredi, "certains pour quelques heures, d'autres pour toute la journée". Mais "cela risque d'être plus pénible cet après-midi", prévient-il. Si ce jeudi matin, ils ont dû refuser moins de 10% des courses, cela risque d'atteindre les 30 à 40% ce jeudi après-midi.

Le problème est d'autant plus marqué qu'il y a plus de demandes qu'un vendredi normal. Certainement "parce qu'on est à la veille d'une semaine de congé", dit-il, et que la météo n'est pas "exceptionnelle" (quand il pleut, les gens prennent plus facilement un taxi).

Quant à savoir si cela est un phénomène nouveau, ce n'est pas du tout le cas, "c'est comme cela depuis longtemps". "Quand cela tombe en période creuse, on arrive à gérer", ajoute-t-il.

En attendant, sur le terrain, certains taximen ne sont pas très contents car ils se voient obligés de couvrir des zones dont ils n'ont pas l'habitude.

C. Biourge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK