Fermeture prochaine de l'implantation montoise de la DIV

Illustration
Illustration - © Belga - Benoît Doppagne

Dès le 1er avril ce sera vers Gosselies que les automobilistes concernés par une immatriculation devront se rendre suite à la décision prise par le Service Public Fédéral Mobilité de ne maintenir qu’un ancrage par Province.

Si le choix s’est porté sur Gosselies, c’est parce qu’à défaut d’être la plus centrale, Gosselies est apparemment l’implantation la plus fréquentée.  La mesure vise d’autre part à encourager les automobilistes à utiliser le web pour encoder leurs demandes comme le font déjà la majorité des usagers, c’est ce qu’affirme du moins Vasantha Fagard, la porte-parole du SPF Mobilité, pour qui 78% des immatriculations s’opèrent par ce biais.

Pas sûr, par contre que la décision fasse l’unanimité du côté des  automobilistes, pour qui ce déménagement va quelque peu changer les habitudes : le Tournaisien ou le Cominois qui devaient déjà se rendre à Mons (Maisières) pour ces obligations administratives devra désormais se taper 40 kilomètres de plus pour gagner la rue Tahon à Gosselies, où sont installés les bureaux de la DIV.

Pas d’inquiétude par contre pour les trois personnes qui travaillent actuellement au guichet des bureaux de Maisières, elles seront recasées dans d’autres services.

Vincent Clérin

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK