Fermeture de Tihange: la Région réfléchit à une stratégie de reconversion

Fermeture de Tihange: la Région réfléchit à une stratégie de reconversion
Fermeture de Tihange: la Région réfléchit à une stratégie de reconversion - © Tous droits réservés

A Huy, la fermeture annoncée des centrales nucléaires de Tihange aura un impact économique, social et financier sur la ville de Huy mais aussi dans la province de Liège voire au-delà. 

Une analyse récente réalisée par la SPI confirme que les pertes d’emplois directs et indirects sont évaluées à plus de 2.000 emplois en cas de fermeture des 3 unités de production. La perte des recettes fiscales s’élève eeles, à près de 50 millions € dont 12 millions rien que pour la ville de Huy et 5,8 millions pour la Province.

Quelle que soit la décision fédérale de fermeture totale ou partielle de Tihange, le Gouvernement de Wallonie a décidé d’anticiper en confiant la mise en œuvre de la stratégie de reconversion à une équipe de spécialistes, une "Delivery Unit" comme on dit. Cette équipe  disposera d’un budget de fonctionnement annuel de 580.000 € pour payer le personnel et mener des actions. Son activité est prévue pendant les quatre prochaines années, avec une éventuelle prolongation de 2 ans. La " Delivery Unit " sera intégrée à la SPI, l'agence de développement économique liégeoise. Elle devra envisager la reconversion de certains métiers notamment dans le cadre du développement des énergies vertes.  

Un Comité de pilotage est prévu: le Ministre de l’Economie, la Ministre de l’Emploi, le Ministre des Pouvoirs locaux, la Sogepa, le FOREM, Noshaq, le GRE, l’ULiège ainsi qu’un représentant des autorités locales se réuniront au minimum tous les trimestres. Sa fonction:suivre l’avancement du plan de reconversion, identifier et résoudre les points de blocage et envisager des mesures correctrices. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK