Fermeture de T W Electronic à Petit-Rechain: 120 emplois perdus

La société fermera d'ici 4 ans.
La société fermera d'ici 4 ans. - © Logo, DR

C'est une mauvaise nouvelle pour l'emploi en région verviétoise. La société T W Electronic fermera d'ici quatre ans. Au total, 120 emplois seront perdus. T W Electronic fabrique des amplificateurs pour appareils auditifs. La production sera délocalisée en Estonie, là où la main-d’œuvre coûte cinq fois moins cher.

C'est le début de la fin pour T W Electronic à Petit-Rechain. Un conseil d'entreprise extraordinaire est convoqué pour vendredi prochain. Et ce qui s'y dira a déjà filtré: en 2016 au pire ou 2017 au mieux, la société s'arrêtera. Le marché est devenu trop difficile. Les concurrents vendent moins cher. Et ils vendent moins cher parce qu'ils font fabriquer leurs composants en Europe de l'est ou en Chine. C'est la maison-mère danoise Widex qui a décidé de fermer. Là aussi, une usine va s'arrêter.

Le groupe Widex n'est pas dans le rouge, mais c'est pour ne pas s'y enfoncer qu'il suit le mouvement général de délocalisation. Une usine estonienne va récupérer la production. Ça permettra au groupe Widex d'économiser un quart de ses coûts de production.

A Verviers, T W Electronic emploie une centaine d'ouvrières. Moyenne d'âge: entre trente et quarante ans. Le directeur du site, qui va lui aussi perdre son emploi, a obtenu un sursis jusque 2016-2017 pour cette fermeture que les Danois voulaient plus rapide. Il considère que l'essentiel maintenant, c'est de négocier pour le personnel des conditions correctes de licenciement.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK