Florennes: une chorale muticolore réunit demandeurs d'asile et riverains

Ils sont 17 à chanter dans cette chorale multicolore
Ils sont 17 à chanter dans cette chorale multicolore - © Fedasil.be

Rentrée et première répétition pour la chorale du centre de demandeurs d'asile de Florennes. Le centre propose, pour la troisième année, aux habitants de la région, de venir chanter avec les résidents. Le but, c'est de provoquer la rencontre et dépasser la peur de l'autre.

Chanter, ce n'est pas la principale préoccupation des 382 demandeurs d'asile de Florennes. Mais une fois par semaine, une dizaine d’entre eux participent à la chorale pour le plaisir ou simplement prendre part à une activité de groupe. Aysek a 17 ans et participe pour la première fois : "Je ne suis pas vraiment un bon chanteur, mais j’ai décidé de venir et de voir comment c’était. C’est vraiment une bonne idée de se mélanger à la population. Ici, tout le monde est amical et c’est bon d’être avec des gens comme ça. Des gens qui sont ouverts à la conversation et qui acceptent d’accueillir les étrangers".

C'est bien le but de la chorale, améliorer les contacts entre riverains et demandeurs d'asile. Le chant est un moyen pour se rencontrer et dépasser la peur de l'autre. Barbara Willems, est responsable du projet : "Des deux côtés, il y a une angoisse et une peur assez grande du regard de l’autre. Donc, simplement être dans la même pièce et voir le milieu de vie dans lequel évoluent les demandeurs d'asile, ça déconstruit certains stéréotypes qui ne jouent pas toujours en leur faveur".

Lors de notre visite, c'était un chant russe qui était proposé aux participants. Mais on parlait aussi le français, l'anglais ou l'afghan. Une "chorale multicolore" où l'important n'est pas forcément de savoir chanter.

Colette Jaspers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK