Fauvillers, Léglise, Martelange et Vaux-sur-Sûre unis pour le développement local

Nicolas Stilmant, Bourgmestre de Fauvillers précise en quoi une ADL serait très utile pour les quatre communes :

"Les objectifs d'une ADL sont de réunir les acteurs locaux, non seulement les pouvoirs publics mais aussi les acteurs privés. Il s'agit de répondre aux besoins, parce qu'on est parfois démuni dans nos communes, face à des questions de développement économique. En effet on n'a pas d'expertise, et quand un indépendant nous demande comment trouver de nouveaux débouchés locaux, des terrains disponibles pour son activité, on peut être un peu démuni. Et bien l'ADL répondra à ces questions, mais doit aussi amener de nouvelles idées, pour développer l'économie.

Nous sommes des communes rurales, toujours un peu dépendantes des grands centres, que ce soit Luxembourg, ou des grandes villes comme Bastogne, ou Libramont, et plus on renforcera notre emploi local, plus on sera autonome, et plus on s'assurera que les emplois sont durables."

Et ce ne sont pas les idées qui manquent, à Léglise, par exemple, il y a pénurie de boulangeries. L'ADL pourrait aider un jeune boulanger à s'installer.

L'ADL pourra aussi susciter de nouveaux projets afin que ces communes qui voient leur population augmenter, ne soient pas des communes dortoirs mais bien des communes vivantes.
A Martelange, on compte déjà beaucoup de commerces mais pour le bourgmestre Daniel Waty, une ADL se justifie également :

"Il y a du parking disponible, il y a de la place donc on peut développer du commerce, et à l'entrée de Martelange nous allons construire dans les mois qui viennent, un atelier rural. Notez également qu'il reste de la place pour six autres implantations, industrielles, commerciales, ou petit artisanat."

L'agence de développement local aura le statut d'ASBL et emploiera deux personnes. Pour la demande d'agrément, un appel à candidature est d'ores et déjà lancé.

Anne Lemaire, Christine Pinchart

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK